Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

MORT DES DEUX SOLDATS FRANÇAIS À MENAKA : LE GROUPE DE SOUTIEN A L’ISLAM ET AUX MUSULMANS « GSIM » REVENDIQUE UNE FOIS DE PLUS

Dans un communiqué publié et authentifié,  le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans GSIM, groupe terroriste affilié à Al-qaida au Maghreb islamique  a revendiqué la paternité de l’attaque à l’engin explosif improvisé ayant couté la vie à deux soldats français de la force anti-djihadiste Barkhane, dont une femme. Attaque survenue samedi 02 janvier 2021.

Le GSIM tout en dénonçant le passé colonial français reconnaît avoir « fait exploser un engin improvisé » au passage du véhicule transportant les deux soldats tués « portant le bilan total à 5 morts en moins d’une semaine », selon ce communiqué publié sur sa plateforme Al-Zallaqa.

Rappelons que la mort du sergent Yvonne Huynh et du brigadier Loïc Risser, tous deux issus du 2e régiment de hussards de Haguenau, près de Strasbourg (est), tués dans la région de Ménaka (nord-est) a été précédée de celle de trois autres, notamment  le brigadier-chef Tanerii Mauri, les chasseurs de 1re classe Quentin Pauchet et Dorian Issakhanian, tués dans la zone frontalière avec le Niger et le Burkina Faso quand leur véhicule blindé a été atteint par un engin explosif improvisé alors qu’ils participaient à une mission d’escorte, le lundi 28 décembre 2020.

Par ailleurs, dans le communiqué le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans se décharge être l’auteur de l’attaque de deux villages dans l’ouest du Niger  près de la frontière avec le Burkina Faso et le Mali, qui a fait plus de 100 morts le samedi 02 janvier 2021.

Attaque la plus sanglante commise par des djihadistes contre une population civile dans le sahel selon eux , « cette attaque, quels qu’en soient les auteurs, n’est pas différente des massacres de l’occupant français et de ses milices criminelles ».

Toujours dans le même communiqué le GSIM réaffirme que son « djihad »n’est pas tourné contre son peuple et promet implicitement des représailles contre son grand rival dans la région, le groupe État Islamique dans le Grand Sahara « EIGS », qui en serait l’auteur

     IR-BABA

NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct