Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mariage magnifique à Abidjan : Yssouf Komé (Fils de Cessé Komé) et Hana Malika Diarrassouba unis pour le meilleur et pour le pire !

Ça y est ! Yssouf Komé (fils de Cessé Komé) et Hana Malika Diarrassouba se sont dit Oui pour le meilleur et pour le pire. Leur union a été célébrée d’abord à la Mosquée «Salam» de Plateau à Abidjan pour le mariage religieux, le 17 décembre et puis à l’hôtel Radisson Blu d’Abidjan pour le volet civil, le samedi 19 décembre. Toutes ces cérémonies se sont déroulées en présence de personnalités ivoiriennes et maliennes et de nombreux invités venus de partout à travers le monde. En tout cas, ce mariage restera longtemps gravé dans la mémoire collective des Ivoiriens et des Maliens qui ont effectué le déplacement. Ce fut tout simplement magnifique du début jusqu’à la fin. Aucun incident n’est à signaler.  

 Le mariage est un acte solennel par lequel un homme et une femme établissent entre eux une union dans les conditions où les effets et la dissolution sont régis par le code civil et par les lois religieuses. Voilà, pourquoi, le mariage est considéré comme l’un des meilleurs moments du jeune couple qui se marie.

En Côte d’Ivoire, plus précisément à Abidjan, la célébration d’un mariage demande des moyens financiers. Comme pour dire qu’en Côte d’Ivoire, le mariage, ce sont des dépenses puisqu’il s’agit d’une semaine de fête à travers différentes manifestations (cérémonie traditionnelle, mariage religieux et civil, dîner, déjeuner…).

Abidjan, la capitale ivoirienne vient de vibrer au rythme de la célébration du magnifique mariage de Yssouf Komé (1er fils de Cessé Komé) avec Hana Malika Diarrassouba, qui restera longtemps gravé dans la mémoire collective des Ivoiriens et des Maliens. Une semaine durant, ce fut tout simplement une véritable fête entre les deux familles, notamment Komé et Diarrassouba, très respectées en Côte d’Ivoire.

Pour ce mariage, les deux familles ont mis les petits plats dans les grands. Rien à dire ! De l’avis de beaucoup de témoins, cela fait très longtemps qu’Abidjan n’a pas vécu un tel mariage, tellement il a été bien organisé parce que tous les aspects organisationnels ont été confiés à des professionnels évoluant dans l’événementiel. Ce qui fait qu’il n’y a pas eu de couacs, du début jusqu’à la fin. Dieu merci, tout s’est bien passé. Aucun incident !

Ainsi, Yssouf Komé, chef d’entreprise de son état et sa dulcinée Hana Malika Diarrassouba ont choisi d’unir leur destin pour l’éternité. Ils ont décidé de se dire Oui devant Dieu, pour le meilleur et pour le pire.

Issue d’une famille très respectueuse en Côte d’Ivoire et au Mali, Yssouf Komé est le fils de Cessé Komé et de Fatma Goumané. Il est né à Adjamé, en Côte d’Ivoire. Après l’Ecole française, il a poursuivi ses études supérieures aux Etats-Unis. Aujourd’hui, il est directeur général adjoint d’une entreprise.

S’agissant de Hana Malika Diarrassouba, comme Yssouf Komé, elle est issue d’une famille musulmane aussi très respectueuse en Côte d’Ivoire. La nouvelle mariée est la fille de Valassine Diarrassouba et de Dasse Monocko Solange. Elle est directrice générale d’une Agence de communication à Abidjan. Et voilà, pourquoi, le jeune couple a choisi le régime de «séparation des biens» devant le Maire d’Adjamé, qui a eu l’insigne honneur de célébrer le mariage civil, samedi 19 décembre, dans le jardin de l’Hôtel Radisson Blu d’Abidjan, devant un parterre de personnalités ivoiriennes et maliennes et de nombreux invités venus de tous les coins.

Dîner gala animé par la diva du Wassoulou, la grande cantatrice Oumou Sangaré et d’autres jeunes artistes ivoiriens à l’Hôtel Radisson, le samedi soir. En plus du déjeuner offert par la famille de la mariée, le dimanche 20 décembre à l’Espace «Paradis Space à Cocody-Angré «Les Cascades». Tels ont été les temps forts de ce mariage.

Bravo à toute l’équipe de l’hôtel Radisson Blu à commencer par le Directeur Général, le Directeur Administratif et Financier, Mr Konaté Zakaria Issiaka.

El Hadj A.B. HAIDARA, envoyé spécial à Abidjan

 Mosquée «Salam» de plateau à  Abidjan :

Yssouf Komé et Hana Malika Diarrassouba unis devant les fidèles musulmans 

 C’est devant des milliers de fidèles musulmans que le mariage religieux de Yssouf Komé (fils de Cessé Komé) et Hana Malik Diarrassouba a été célébré, dans la matinée du jeudi 17 décembre,  à la Mosquée «Salam» de Plateau à Abidjan, en Côte d’Ivoire. L’événement s’est déroulé dans une ambiance cordiale et fraternelle, en présence de plusieurs personnalités ivoiriennes dont des membres du gouvernement, des présidents d’Institution et des opérateurs économiques. La présence de fortes délégations venues du Mali et d’ailleurs a été très remarquée. 

Issus de parents musulmans, Yssouf Komé et Hana Malika Diarrassouba sont passés par l’étape très importante du mariage religieux pour sceller leur union. En effet, c’est devant des milliers de fidèles composés de plusieurs Imams que Yssouf a accepté de prendre Hana Malika comme épouse.

Pour ce mariage, la grande mosquée de Plateau communément appelée «Mosquée Salam» a refusé du monde. Tout le monde était là pour accompagner notre compatriote Cessé Komé et la famille Diarrassouba pour ce beau jour.

En plus des personnalités ivoiriennes composées des membres du gouvernement, des présidents d’Institution, des opérateurs économiques, on notait la présence massive de plusieurs invités venus spécialement du Mali. Il s’agit de l’opérateur économique Oumar Niangadou dit «Petit Barou», Me Bassalifou Sylla, Hawoye Touré (présentatrice à l’Ortm) Hamadoun Dagamaïssa (membre du Recotrade)… Sans oublier les nombreux anonymes.

L’Ambassadeur du Mali à Abidjan, Ag Rhissa, était également présent aux côtés des Maliens vivant en Côte d’Ivoire.

La fatiya, la lecture de quelques articles du serment de mariage, la remise de l’acte de mariage aux nouveaux mariés étaient, entre autres, les temps de la célébration du volet religieux du mariage entre Yssouf Komé et Hana Malika Diarrassouba, devant l’œil vigilant des témoins : Modibo Coulibaly pour Yssouf et Amadou Diarrassouba pour Hana Malika.

L’un des moments importants de ce mariage, c’est l’intervention de Hamadoun Dagamaïssa pour remercier d’abord les autorités ivoiriennes et toute la Côte d’Ivoire pour avoir répondu massivement à cette cérémonie religieuse, malgré une journée ouvrable. Il a ensuite félicité les nouveaux mariés, à savoir Yssouf Komé et Hana Malika, qui viennent d’entamer une nouvelle étape de leur vie.

Comme conseils, il a demandé à Yssouf de suivre le pas de son père Cessé Komé, qui a toujours été un homme digne, exemplaire, honnête, généreux…

L’iman Ousmane Diakité, représentant Cheick Ayima, a profité de cette tribune pour saluer les bienfaits de notre compatriote Cessé Komé pour tous les fidèles musulmans en Côte d’Ivoire. «Nous tenons à féliciter aujourd’hui notre frère Cessé Komé qui nous accompagne pendant des années dans le cadre de notre campagne pour la rupture collective durant le mois de Ramadan. Cette opération est très importante pour nous. Et grâce à Cessé Komé, nous parvenons à gérer cette opération. Sans oublier les exemplaires du Saint Coran qu’il nous offre» dira-t-il.

Après la célébration, ce fut au tour de deux membres du gouvernement de procéder à la remise officielle du livret de mariage au jeune couple, sous les applaudissements de l’assistance. Ensuite, ce fut un cocktail offert aux invités et des séances de photos pour immortaliser l’événement.

Après la mosquée, direction chez Cessé Komé à Cocody-Angré pour un déjeuner. Là aussi, tous les ingrédients étaient réunis pour que la fête fût belle. Cela, avec les chansons des cantatrices maliennes vivant en Côte d’Ivoire.

Notons que la mosquée «Salam» d’Abidjan est un haut lieu de culte et de faste architectural. Située en plein cœur du Plateau (quartier des affaires) elle est bâtie sur une superficie de 7 500 m2. De l’avis de certains fidèles, cette mosquée est l’une des plus grandes de l’Afrique de l’ouest et l’un des édifices musulmans de référence en Côte d’Ivoire.

Selon nos informations, la mosquée Salam compte trois grands portiques qui donnent accès à une esplanade de 3 500 places et une salle de prière de 3 000 places. Et elle est un lieu dédié à la fraternité, au recueillement et bien sûr, c’est un lieu de formation morale, spirituelle et intellectuelle. Un lieu pour se ressourcer et se réconcilier avec soi-même et avec les autres.

Et on ne pouvait trouver mieux que cette mosquée pour célébrer l’union de deux enfants issus de parents musulmans.

Heureux ménage au jeune couple : Yssouf et Hana Malika. Que du bonheur dans leur nouvelle vie !

El Hadj A.B. HAIDARA, envoyé spécial à Abidjan

Union entre Yssouf Kome et Hana Malika Diarrassouba :

Le mariage civil célébré dans la ferveur dans le jardin de l’hôtel Radisson d’Abidjan

 Samedi 19 décembre 2020, Yssouf Komé (fils de Cessé Komé) et Hana Malika Diarrassouba ont célébré leur mariage civil dans le jardin de l’Hôtel Radisson d’Abidjan devant plusieurs invités de marque venus de tous les horizons. Devant le Maire d’Adjamé, le jeune couple a choisi le régime de «séparation des biens».

 Le jardin de l’hôtel Radisson d’Abidjan avait carrément changé de visage pour la célébration du volet civil du mariage entre Yssouf Komé (fils de Cessé Komé) et Hana Malika Diarrassouba. Le décor et la qualité des invités laissaient imaginer que ce mariage sortait de l’ordinaire. Tous les moyens avaient été mis à la disposition du styliste Reda Fawaz pour que la fête fût belle.

C’est aux environs de 11 heures que la cérémonie a commencé, avec d’abord l’entrée du marié, Yssouf Komé, accompagné par sa mère Fatma Goumané et de sa future épouse Hana Malika Diarrassouba qui avait à ses côtés son père Valassine Diarrassouba. Ensuite, ce fut au tour du Maire d’Adjamé de faire son entrée.

Auparavant, les garçons et les filles d’honneur avaient été installés, plus les témoins, notamment Androu Niangadou (Ami fidèle de Cessé Komé et opérateur économique en Côte d’Ivoire) et Yao Sylvie Patricia pour Hana Malika.

Ils étaient là pour être des témoins oculaires de ce mariage : membres du gouvernement de Côte d’Ivoire, présidents d’Institution en Côte d’ivoire, opérateurs économiques, partenaires de Cessé Komé, directeurs généraux….

Du côté du Mali, l’Ambassadeur Ag Rhissa, le ministre Mamadou Gaoussou Diarra, l’opérateur économique Oumar Niangadou dit Petit Barou, Seydou Coulibaly de Cira-Mali, Sidiki Boubacar Sangaré (président de l’Organisation mondiale des Experts) Momo de Paris, Hawoye Touré, Hamidou Sampy…. Etaient tous là. Sans oublier la forte délégation venue de la ville natale de Cessé Komé, Koïra, dans le cercle de Nara.

Après le protocolaire, le Maire d’Adjamé a pris la parole pour la lecture de quelques articles du code civil. Une étape très importante pour célébrer un mariage civil. Il s’agira ensuite de répondre à cette question devant le public : «Etes-vous prêt à prendre Hana Malika comme épouse ?». Et la réponse ne pouvait être que «Oui». Même chose  pour Hana Malika.

S’agissant du régime, le jeune couple a choisi «la séparation des biens». Et la raison est très simple. Yssouf Komé est chef d’entreprise tout comme son épouse.

Là aussi, Hamadoun Dagamaïssa a pris la parole pour remercier une fois de plus les autorités ivoiriennes pour leur présence à ce mariage. Ce qui honore tout le Mali puisqu’il s’agit du mariage du fils de notre compatriote Cessé Komé.

Après, ce fut le cocktail offert par les mariés aux invités. Là aussi, le nombre prévu a largement été dépassé. De 600 personnes, les organisateurs se sont retrouvés à près de 1000 personnes. Tellement l’hôtel Radisson Blu était plein à craquer. Le plus important, c’est que personne ne s’est plaint. Chacun a pu mettre quelque chose dans sa bouche.

Entre temps, les mariés prenaient des photos avec des invités. Histoire d’immortaliser leur mariage à Radisson. Et c’était vraiment beau….

El Hadj A.B. HAIDARA, envoyé spécial à Abidjan

 

DINER GALA OFFERT PAR LE COUPLE YSSOUF ET HANA MALIKA :  

La diva Oumou Sangaré chauffe la salle de Radisson Blu !

 La diva du Wassoulou, Oumou Sangaré, a fait danser toute la salle de Radisson d’Abidjan pour le diner gala du mariage du fils de Cessé Komé, Yssouf, avec Hana Malika Diarrassouba, le samedi soir. Egale à elle-même, la grande cantatrice a étalé tout son savoir-faire devant tout ce beau monde. Accompagné par ses musiciens talentueux, elle a fait visiter son riche répertoire. Et la soirée fut tout simplement belle !  

 Après le volet civil du mariage dans la matinée du samedi 19 décembre, un autre moment fort est le dîner gala offert par le couple Yssouf Komé et Hana Malika Diarrassouba aux invités. C’est dans la grande salle splendide de l’hôtel Radisson Blu d’Abidjan que cette soirée s’est déroulée, en présence de plusieurs personnalités ivoiriennes dont des membres du gouvernement, des présidents d’Institution, des directeurs généraux, des chefs d’entreprise, des opérateurs économiques.

Ils étaient tous là encore, notamment le ministre Mamadou Gaoussou Diarra, Oumar Niangadou dit Petit Barou, Seydou Coulibaly de Cira-Mali, Hawoye Touré (Présentatrice à l’Ortm) Sidiki Boubacar Sangaré (Président de l’Organisation mondiale des Experts) Momo de Paris, Hamidou Sampy…

C’est la diva du Wassoulou, la grande cantatrice Oumou Sangaré, qui a été choisie pour animer cette belle soirée. Comme il fallait s’y attendre, elle a fait danser toute la salle à travers son riche répertoire, surtout avec ses morceaux «Bi fourou» ou encore «Mogotidja bèye»… Avant de gratifier un morceau dédié à Cessé Komé et son ami fidèle Androu Niangadou. C’est là que la salle a failli exploser.

Auparavant, l’artiste ivoirien «Kérosène» a fait éclater la salle avec des pas de danse que lui seul sait faire. Ce fut tout simplement une belle soirée où les 600 invités ont bien dégusté.

Au menu de la soirée, il y avait, comme entrées, salade d’avocat au maïs doux, salade julienne de de bœuf aux légumes, salade de légumes grillés au parmesan et pesto, salade de pommes de terre à l’ancienne.

Comme condiments, il y avait : sésame noir, sésame blanc, aulx (ail au pluriel) frits, oignon frais, quartiers de citron, olives marinées, poivrons grillés, oignon émincé, croûtons. Et Salade Bar : tomate, chou, Radi, laitue, rocket, carotte, quartiers de citron, cornichons, petits oignons blancs, maïs, tomate séchée, légumes au vinaigre.

Station de pain : baguette, assortiment de petits pains, Focaccia au romarin, pain de campagne, pain aux céréales.

Desserts : Mille-feuilles, Tarte aux poires, Tarte à la pêché, Crèmes brulées, Gâteau au chocolat, Fruit coupé, Crème renversé, Eclair vanille.

L’un des temps forts de ce diner aura été la coupure du gâteau de mariage des mariées. Là, le jeune couple a été accueilli par un tonnerre d’applaudissements des invités. Ce gâteau de 9 étages aura coûté 1 500 000 Fcfa.

Après ce moment inoubliable, la salle fut transformée en une boite de nuit avec des anciens morceaux du beau temps. Là, tout le monde s’est défoulé un peu. Pas question de personnalité. Chacun en a profité ! Ce fut le cas de notre consœur Hawoye Touré.

 

El Hadj A.B. HAIDARA, envoyé spécial à Abidjan

 

Source: Aujourd’hui-Mali

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct