Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : Lancement d’un programme conjoint pour renforcer la résilience des populations

Le ministère du Développement rural du Mali, les trois agences onusiennes basées à Rome (Fao, Fida et Pam) et le G5 Sahel, ont procédé le 26 août dernier à Bamako au lancement officiel d’un programme conjoint qui vise à renforcer la résilience des populations rurales maliennes face aux changements climatiques, les conflits et la Covid-19.

 

Selon un communiqué de presse, le projet dénommé « Programme conjoint Sahel en réponse aux défis Covid-19, conflits et changements climatiques (SD3C G5 Sahel + Sénégal) », s’étend sur une période de 6 ans dont deux phases de 3 ans. L’objectif de ce programme est de consolider les moyens d’existence des petits producteurs, en particulier les femmes et les jeunes vivant en zones transfrontalières, par l’adoption de pratiques de production durables et d’approches de cohésion sociale et de transformation du genre.

Les pays du G5 sahel et le Sénégal vont bénéficier à travers ce programme d’un financement total de 180,4 millions USD (soit plus de
100 milliards de FCfa) du Fonds international de développement agricole (Fida) et du Fonds vert pour le climat en vue de la mise en œuvre du SD3C. Pour le Mali, les coûts du programme sont estimés à 44,051 millions d’USD. Son exécution opérationnelle sera assurée par la Fao et le Programme alimentaire mondial (Pam) sous la coordination du Projet de financement inclusif des filières agricoles au Mali (Inclusif).

Selon le Ministre malien du Développement rural, Modibo Kéita, qui a présidé la rencontre, la cohérence des objectifs poursuivis par le Projet SD3C-G5 Sahel + Sénégal avec les orientations des politiques publiques, nationales et régionales, est la manifestation de la volonté des plus hautes autorités du Mali, à s’investir dans une décentralisation équilibrée qui répond efficacement aux besoins de développement régional et local.  Il a invité les acteurs de mise en œuvre et particulièrement les bénéficiaires, chacun en ce qui le concerne, à faire siens, les résultats attendus par le projet avant de leur préciser que chaque acteur est un maillon important pour l’atteinte des résultats.

« Avec l’engagement de tous les acteurs concernés nous pouvons atteindre les objectifs visés par le programme régional conjoint Sahel en réponse aux défis de la Covid-19, des Conflits et du changement climatique au Mali, (SD3C) pour le grand bénéfice des populations vulnérables et faisant face à de nombreux défis qui menacent leur survie », a soutenu Edmond Mounkala, représentant par intérim de la Fao au Mali et représentant de l’Unesco au Mali, dans l’allocution prononcée au nom des trois agences Fao, Fida et Pam, lors du lancement.

Depuis 1980, le Fida a soutenu 16 projets et programmes de développement rural au Mali pour un coût total de 774,66 millions.

Adou Faye

Source : LEJECOM

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct