Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’usine de ciment Atlas à Dio

INDUSTRIE

Pose de la première pierre de l’usine de ciment Atlas à Dio

 

Le Président de la Transition, chef de l’État, colonel Assimi Goïta, a procédé à la pose de la première pierre de l’usine de cimenterie Atlas, à Dio gare, le jeudi 2 juin 2022. Le coût total d’investissement s’élève à près de 50 milliards de FCFA, et la durée de réalisation de ce projet est de trois ans.

 

Prévue sur une superficie de 14 hectares, cette infrastructure économique, issue de la volonté de deux jeunes entrepreneurs de notre pays (Papa Oumar Samaké et Amadou Sow), devra contribuer à produire 800.000 tonnes de ciment par an et jouer sa partition dans la lutte contre le chômage dans le pays. « La nouvelle usine permettra également de réduire considérablement les importations de ciment et de hisser le Mali à la tête des pays les plus industrialisés en Afrique de l’ouest », a soutenu le président directeur général de la société Atlas, Papa Oumar Samaké.

Approché, Amadou Sow, associé du PDG, a invité les uns et les autres à soutenir ce projet, notamment les riverains de Dio. A l’en croire, ce projet est et restera pour les jeunes dans la lutte contre le chômage.

Cette initiative cadre mieux avec la vision des autorités de la Transition de soutenir toutes les initiatives nationales et surtout celles portées par la jeunesse malienne dans le cadre de l’épanouissement du pays, condition sine qua non de son indépendance, a indiqué le président de la Transition. Selon le colonel Assimi Goïta, « la réalisation de cette usine permettra de créer des emplois et de combler le déficit de ciment dans notre pays. Elle contribuera également à booster le secteur économique ».

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mohamed Ould Mahmoud, a expliqué que cette pose de la première pierre traduit la volonté des autorités maliennes de mettre en œuvre la politique de développement économique. La présence du Président de la Transition à cette cérémonie est la preuve de l’intérêt que les autorités maliennes accordent au développement économique du pays et à l’entrepreneuriat, a témoigné le ministre Ould Mahmoud.

« Nous sommes très contents de cette initiative », s’est réjoui Mamadou Djan Kané, porte-parole du chef de village de Dio gare, qui a rappelé qu’à travers ses œuvres sociales, le Président Goïta a fourni Dio gare en eau potable en installant un château d’eau.

Le Président de la Transition a saisi l’occasion pour lancer un appel à tous les Maliens de l’intérieur comme de la diaspora à venir investir dans leur pays. Il les a rassurés de la disponibilité des autorités maliennes à les accompagner dans le strict respect des intérêts du peuple malien.

Par cette pose, notre pays lance ainsi une 4è usine pour accroître sa production annuelle de 800.000 tonnes.

Le prix de la tonne de ciment est passé de 90 000 FCFA en janvier 2022 à 160 000 FCFA fin mai. La raison est essentiellement due à l’embargo qui frappe le pays. L’excédent de production au Sénégal, écoulé sur le marché malien, est stoppé depuis la mise en place de l’embargo de la Cédéao.

La cérémonie, outre les proches, amis et parents des initiateurs, a enregistré la présence du président du Conseil national de transition, du Premier ministre et des membres du gouvernement, notamment le ministre de l’Industrie et du Commerce, du Gouverneur de la région de Koulikoro et du Maire de la Commune rurale de Dio gare. Des diplomates accrédités dans notre pays étaient également présents à l’événement en raison de toute son importance pour l’avenir du Mali.

Sarr

Depuis Dio-Gare

 Source: journal les Échos Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct