Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’Imam MAHAMOUD DICKO menave le pouvoir: «À partir de vendredi prochain, le peuple malien prendra son destin en main»

Au cours d’un meeting organisé, samedi 29 février, à Bamako, l’ancien président du Haut Conseil islamique du Mali (HCIM), l’imam Mahamoud Dicko, a déclaré que vendredi prochain, le peuple malien prendra son destin en main.

À l’appel de la Coordination des mouvements et associations et sympathisants (CMAS), la salle Bazoumana Sissoko du palais de la Culture a refusé du monde ce samedi. Les militants étaient venus en grand nombre pour être entretnus sur le thème: ’’La moblisation citoyenne, la stabilité du pays’’.

Il a été animé par l’imam Mahamoud Dicko, ancien président du Haut Conseil islamique du Mali (HCIM). Il a profité de cette occasion pour passer en revue tous les problèmes brûlants de l’actualité nationale.

Dans sa ligne de mire, le Conseil économique, social et culturel (CESC), la Haute Cour. L’iman Dicko demande la suppression de ces institutions de la République qu’il juge budgétivores ainsi que le bureau du Médiateur de la République. Il demande aussi une trêve à Iyad et Kouffa. Il a donné raison aux syndicats d’enseignants, mais les invitant à reprendre les cours.

L’ultimatum lancé par M. Dicko au pouvoir doit être pris au sérieux quand on sait l’année dernière il a drainé une foule des grands jours pour exiger le départ du Premier ministre de l’époque Soumeylou Boubèye Maïga.
La suite est connue. Quelques jours après, le président IBK s’est débarrassé de celui-ci. D’ici là, espérons que le gouvernement donne une satisfaction aux points incriminés par l’iman.
Yoro SOW

Source: L’Inter de Bamako

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct