Conférence de presse du Yerewolo sur la marche anti-France annulée

Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’édition 2020 du Festi Hip HOP Mali Rapou Dogo kun: Une aubaine pour les amateurs du Rap

»  Quelle justice pour un Mali meilleur ? « . C’est, entre autres, le thème de cette 3ème édition du festi Hip Hop  Rapou Dogo Kûn dont l’ouverture a eu lieu le lundi 23 Novembre au palais de la Culture Amadou Hampaté Ba. Elle était présidée par l’ancien ministre de la justice Malick Couylibaly, en présence de l’ambassadeur d’Allemagne, Dr Dietrich Fritz Reinhold Pohl et de plusieurs autres personnalités.

 

Promouvoir le rap malien, tout en créant un espace d’échange et de collaboration permettant non seulement de partager les expériences mais aussi de renforcer   la connaissance  des jeunes  rappeurs  sur les techniques de base du Rap conscient et la nécessité de la  cohésion sociale  entre  les jeunes. Tel est l’objectif de ce festival initié il y a de cela 3 ans par le rappeur Master Soumy, en collaboration avec son manager Doni Brasko,  qui se déroulera du 23 au 29 novembre.

Il s’agit donc,  durant ces six jours, de réunir, encadrer et mettre en compétition  les jeunes rappeurs venu de différentes localités du Mali à savoir les régions de Sikasso, Kayes, Mopti, Gao, Ségou et du district de Bamako sur la thématique choisie et aussi de les former sur les codes basic du Rap, l’écriture du Rap conscient afin qu’ »ils puissent véhiculer des messages de sensibilisation « . En outre des concerts et panels de discussion sont également prévus.

En prenant la parole, l’ancien ministre de la justice, Malick Coulibaly a relevé que  l’accès à la justice au Mali est un énorme défi. Et le thème choisi, selon lui, est idéal  pour résoudre cette problématique.  » Nous avons besoin de conscientiser dans ce pays sur la place et le rôle de la justice dans le fonctionnement normal de l’Etat. C’est un thème central qui va contribuer à renforcer les capacités des rappeurs à mieux sensibiliser la population par rapport aux enjeux liés à la justice dans la bonne marche d’un Etat. Mieux les populations connaitront leurs droits et plus elles auront la capacité de les défendre devant les juridictions et cela va contribuer à un meilleur fonctionnement du service de la justice pour le bien de tous. Et je demande aux participants de faire bon usage de ce qu’ils vont apprendre car l’avenir du pays en dépend« .

L’ambassadeur d’Allemagne au Mali, Dr Dietrich Fritz Reinhold Pohl  s’est dit heureux de prendre part à l’ouverture de cet évènement qui est très prometteur pour l’inclusion des jeunes rappeurs dans le bon fonctionnement de la justice  car  » l’existence de la justice est extrêmement importante pour un pays « .

Parlant de l’origine du festival, Master Soumy, co-initiateur du festival, a dit qu’actuellement le rap occupe une place très importante dans la société et c’est également l’un des moyens les plus propices pour véhiculer l’information. Mais les jeunes rappeurs manquent de structuration : au lieu de s’impliquer au progrès de la cité, ils participent à sa destruction en faisant la promotion des excitants et véhiculant des propos haineux entre autres. A ses dires, l’idée générale du festival est de  » former les jeunes rappeurs afin qu’ils puissent faire de leur art un moyen d’épanouissement et de contribution au développement économique et social du pays .

A.K

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct