Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le hic c’est quand les employés font semblant de travailler et les employeurs semblant de payer !

Le monde professionnel, souvent difficile d’accès, à des réalités parfois cachées du grand nombre de demandeurs d’emploi. Selon des propos recueillis de part et d’autre, 60%  des employés rencontrent des problèmes quant à ce qui concerne le salaire du mois.  Un salaire souvent pas à la hauteur des attentes, des employés  souffrent le martyre pendant des mois avant de percevoir leur dû.

 

Une triste réalité nourrie par des arguments pouvant pesés dans la balance. Cette question de retard des salaires ou des impayés fait partie du quotidien des employés qui malgré tout continuent de travailler puisque la situation familiale, sociale ou économique ne leurs permettent pas de démissionner. Souleye S, employé de bureau vit avec sa femme et ses 4 enfants dans une maison louée. Il avoue être endetté de part et d’autre pour subvenir aux besoins de sa famille.” mon salaire du mois déjà ne couvre pas mes dépenses à plus forte raison si je dois attendre deux mois avant d’avoir le salaire d’un mois.  Je suis tellement endetté que j’ai honte de regarder certaines personnes. J’ai galéré avant de trouver ce boulot,  et si je démissionne maintenant, cela ne fera qu’empirer ma situation.” Déclare-t-il.

S’il est vrai que le travail de la jeunesse fait le repos de la vieillesse, Bourama trouve que “dans ce pays mieux vaut ne pas travailler pour quelqu’un sinon tu seras son esclave à vie.  Tu travailles mais tu n’as pas de salaire, on ne te considère même  pas. Le pire c’est que tu ne peux te plaindre nulle part. Une fois que tu acceptes ce système ça continue jusqu’à ce que tu quittes.  ”

En effet cette situation peut entraîner des conséquences.” Une fois que l’employé se sent dans le besoin et qu’il y a possibilité de gagner des sous par des voix illégaux,  il le fera.  Si la corruption est à son sommet, voici une des causes.  Que les employeurs payent les employés c’est tout. ” Déclare Bandjougou K.

Quant à ces  employeurs, les arguments avancés pour répondre à ces questions sont les suivantes : les employés ne prennent pas le travail au sérieux et ne se soucient que de leur salaire et non de l’entreprise. Pour Z. L, chef d’entreprise ” les employés ne sont pas motivés et engagés. Le travail fourni n’est pas à la hauteur des souhaits. Ils viennent en retard, ils sont pressés de rentrer, ils trouvent des excuses pour s’absenter.  Avec de tel comportement comment voulez-vous qu’on paye si le travail n’apporte rien à l’entreprise. Il est important aussi de souligner qu’il y a de ces employés qui n’ont pas les compétences requises mais la société dans laquelle nous sommes, il est difficile de renvoyer une personne sans que quelqu’un n’intervienne. ”

A cela A.T dira que ce retard de payement peut être expliqué d’une autre manière. “La société est fait de telle sorte que quand ton employé a un problème familial tu dois lui venir en aide.  Si tu aides au minimum deux employés dans le mois,  il va falloir revoir la caisse pour le payement à la fin du mois.  Ces même employés que tu as aidé, attend encore la fin du mois pour prétendre à leur  salaire.  Cette situation est vraiment compliquée. ”

Une situation compliquée qui engendre la corruption,  l’anarchie, le manque de volonté de travail.  Des chefs de famille ont perdu femmes et enfants,  l’humiliation ne cesse de régner dans certaines familles. Cependant, il ne faut pas oublier que  les employeurs ont aussi des responsabilités et que les employés doivent être rentables à l’entreprise sinon il serait difficile pour eux de joindre les deux bouts.  Nous encourageons les bons employés et employeurs, à bon entendeur salut !

 

AFANOU KADIA DOUMBIA, stagiaire

Malijet

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct