Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le Colonel-major Lassana Doumbia à la tête de la sécurité d’état : Un homme d’exception pour une mission d’honneur !

Le Colonel-major Lassana Doumbia succède à Moussa Diawara au poste de directeur de la Sécurité d’Etat. Il a été nommé, le 24 août 2020, par Décret N°001 du président du Comité national pour le salut du peuple (Cnsp), le Colonel Assimi Goïta. Le Colonel-major Lassana Doumbia est tout simplement un homme d’exception pour une mission d’honneur. C’est aussi un homme de défis. Le nouveau patron de la Sécurité d’Etat parle trois langues étrangères : le français, l’anglais et l’allemand.

Le président du Comité national pour le salut du peuple (Cnsp) le Colonel Assimi Goïta, vient de procéder à plusieurs nominations par Décrets, notamment au sein de différents services de l’Armée. Il s’agit de la Sécurité d’Etat, de la Direction des Transmissions et des Télécommunications des Armées, de la Direction du Matériel, des Hydrocarbures et du Transport des Armées, de la Direction du Commissariat des Armées.

Le Colonel-Major Lassana Doumbia a été le premier à être nommé par le président du Comité national pour le salut du peuple (Cnsp) le Colonel Assimi Goïta, au poste de directeur général de la Sécurité d’Etat, par Décret 001/P-CNSP du 24 août 2020. Ce Décret abroge celui du 23 octobre 2013 signé par l’ex-président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, nommant le Colonel-major Moussa Diawara de la Garde nationale (devenu par la suite général) au poste de directeur général de la Sécurité d’Etat.

Le nouveau patron du service de Renseignement est réputé être un homme d’exception. De l’avis de beaucoup d’observateurs avertis, notre service de renseignement est conduit aujourd’hui par un haut cadre d’une probité irréprochable. Le Colonel-major Lassana Doumbia, un professionnel rigoureux, est aussi connu pour son efficacité, sa discrétion et ses valeurs morales.

Le nouveau patron de la Sécurité d’Etat a servi avec brio à de hautes responsabilités, mais opère toujours dans l’ombre. Avant sa nomination, il était le directeur du Centre national pour la coordination du mécanisme d’alerte précoce et de réponse aux risques sécuritaires.

Après ses études primaires et secondaires au Prytanée militaire de Kati, Lassana Doumbia a ensuite poursuivi ses études supérieures à l’Ecole militaire interarmes (Emia) puis à l’Ecole supérieure d’électronique de l’Armée de terre à Rennes en France et l’Ecole d’application des transmissions à Montargis (France). Sans oublier l’Ecole d’Etat-major de Koulikoro.

Diplômé de l’Ecole de guerre, spécialité guerres irrégulières, conflits asymétriques (lutte contre la criminalité organisée et transnationale, les insurrections et rebellions, le terrorisme et autres formes de menaces) obtenu en juin 2011 au Collège des affaires de sécurité internationale (Cisa) de l’Université nationale de défense des Etats-Unis d’Amérique à Washington DC, le Colonel-major est détenteur d’un Master “Etudes stratégiques de sécurité”, option terrorisme obtenu en juin 2011 à la Faculté des affaires sécurité internationale de l’Université national de défense des Etats-Unis d’Amérique à Washington DC.

Il a obtenu son Doctorat en sciences politiques, option Relations internationales, à Université d’Abuja (Nigéria).

S’agissant de sa carrière professionnelle, le nouveau patron de la Sécurité d’Etat a occupé plusieurs postes :  chef de la Section stage à la division instruction de la direction des transmissions des Armées ; directeur adjoint du Centre d’instruction des transmissions de Koulikoro; Officier des transmissions du 23ème bataillon mixte à Sévaré ; directeur du Centre d’instruction des transmissions de Koulikoro  et instructeur permanent à l’Emia ; directeur des Transmissions de la zone de défense numéro 5 à Tombouctou ; Cadre technique du Nœud national internet de la Sotelma.

Le Colonel-major Lassana Doumbia fut responsable en second de l’équipe technique de la Sotelma chargée des installations du réseau informatique du forum international sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication (Bamako 2000) en 2000 ; sous-directeur chargé de la Cellule informatique de la Direction générale de la Sécurité d’Etat (2001-2007) ; chef du bureau de lutte contre le terrorisme de la Direction générale de Sécurité d’Etat (Dgse) cumulativement aux fonctions de chef de division informatique (2005-2012) ; directeur des opérations de la Dgse (2011-2012) ; directeur adjoint des Transmissions et des télécommunications des Armées du Mali (Dtta) entre avril et février 2012.

Il fut conseiller militaire auprès de la section chargée des institutions de sécurité du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Centrafrique (Binuca) de février 2013 à février 2014, chef du Cabinet de défense du Premier ministre (2014-2016), Attaché de défense à l’Ambassade du Mali à Abuja au Nigéria (août 2016-mars 2019).           

El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct