Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

La liberté de la presse en Afrique : Un danger plus que remarquable !

Instaurer par l’ « Assemblée générale des Nations Unies », à travers l’UNESCO le monde entier célèbre le 3 mai de chaque année la journée mondiale de la liberté de presse. Le thème choisi cette année est « L’information comme bien public ». En effet, l’Afrique a un sérieux problème avec cette liberté tant enviée. Elle est de plus en plus menacée dans le continent.

Le constat est alarmant en Afrique, voire inquiétant. Les journalistes de certains pays du continent sont confrontés à des intimidations et même des agressions dans l’exercice de leur fonction. Une pratique « barbare » qui met en cause la liberté de la presse sous toute sa forme. Le métier du journalisme est pris pour cible, surtout par les autorités qui sont censées être les protecteurs et garants des libertés de presse, d’opinion et d’expression absolue dans nos pays.

Mais hélas, elles sont affichées (les autorités) comme l’ennemi N°1 de la presse considérée comme le 4ème pouvoir, après l’exécutif, le législatif ainsi que le pouvoir judiciaire.

Dans nombre des pays du continent africain, les journalistes font face à d’énormes risques qui mettent en danger leur vie. Ils sont aussi souvent empêchés de mieux faire leur travail qui consiste à informer les populations.

Le classement 2021 de Reporters sans frontières (RSF) a indiqué que la liberté de la presse, l’accès à l’information et la pluralité du paysage médiatique ont connu diverses situations en Afrique, notamment en Afrique de l’Ouest.

À en croire l’institution, l’Afrique subsaharienne reste un mauvais élève (très fragile) en termes de liberté de la presse. Une situation très inquiétante qui met en péril la démocratie et le droit à l’information. En outre, les journalistes sont aussi confrontés dans certains pays du continent à des arrestations arbitraires d’une longue durée, à des attaques verbales et physiques. Malgré tout, des progressions en matière de la liberté de la presse ont été notées cette année dans certains pays de la zone, notamment la Sierra Léone, le Mali. Mais la situation reste « problématique ».

Par ailleurs, le classement 2021 de l’instance en charge de défendre le droit de la presse révèle la progression du Mali et de la Sierra Léone. Le Mali est passé de la 108ème place à la 99ème place soit un bond de neuf places. Pour sa part, la Sierra Léone a enregistré un bond de dix places, passant de la 85ème à la 75 ème place. Une progression qui s’explique, selon l’instance, par l’adoption de lois en matière de protection des journalistes.

Ainsi, les autorités du continent africain ont encore du chemin à faire. Ils doivent revoir leur comportement envers les soldats de l’information (les journalistes), afin qu’ils puissent mieux faire leur mission régalienne qui est d’informer et de sensibiliser les populations.

Ibrahim Djitteye

Source: Journal le Pays- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct