Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Journée africaine des frontières : la 11ème édition célébrée au Mali

Dans le cadre de la commémoration de la 11ème édition de la journée africaine des frontières, le Réseau de Réflexion stratégique sur la sécurité au Sahel (2r3s) a organisé ce lundi 7 juin 2021 un atelier sur le thème « Défis et enjeux liés à la stabilité et à la gestion des crises dans le espaces transfrontaliers ». C’était sous la présidence de Ladji Sogoba, Directeur national des Frontières, représentant le ministère de l’Administration territoriale.

Le 7 juin de tous ans est célébré la journée africaine des frontières. Le choix de cette date fait suite aux recommandations issues de la deuxième conférence des ministres africains en charge de la question des frontières, tenue le 25 mars 2010 à Addis Abeba, en Éthiopie et entérinée par la 17ème session ordinaire du conseil exécutif réuni à Kampala du 19 au 23 juillet de la même année.

Le directeur national des frontières, et représentant du ministère de l’Administration territoriale, Ladji Sogoba a, au cours de son allocution déclaré le Mali marque l’édition 2021 de la journée africaine des frontières par deux événements majeurs. Tout d’abord, une rencontre des GLCT Mandiana – Yanfolila et Kangaba-Siguiri à Doko en Guinée pour témoigner de leur engagement en faveur de la gestion intégrée des frontières. Ensuite, une seconde rencontre à Bamako pour la poursuite de partenariat entre la DNF et 2r3s qui a permis aux deux structures de mener des réflexions de plusieurs mois autour de la problématique transversale et complexe de la gestion des crises dans les espaces transfrontaliers.

Le Directeur national des frontières de poursuivre que, « la construction des frontières et l’ensemble des dynamiques qui en découlent, en termes d’échanges, de mobilité, de vie sociale, économique, politique, font partie intégrante de notre histoire ». Il a par ailleurs, souligné que cette 11ème édition de la journée africaine des frontières, « doit permettre de manière collective et solidaire de faire le point sur notre capacité à appréhender avec justesse, rigueur et objectivité cette problématique de la gouvernance de la sécurité et du développement dans les espaces transfrontaliers ».

Ibrahim Djitteye

Source: Journal le Pays- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct