Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Gouvernement Choguel : M5-junte, un mariage de raison

C’est pour se rendre mutuellement service que le M5-RFP et les militaires putschistes se sont donné la main. Dr. Choguel Kokalla Maïga, dont la nomination officielle en tant que Premier ministre a été officialisée le lundi 7 juin 2021, a formé un gouvernement de large ouverture. La signature du décret de nomination est intervenue après la prestation de serment du colonel Assimi Goïta, mais il aura fallu attendre jusqu’au 10 juin pour que le gouvernement soit formé.

Choguel a fait face à un dilemme, celui de former une équipe restreinte tout en ouvrant les portes du gouvernement à tout le monde. Le M5-RFP est sans doute bien représenté au sein du gouvernement qui aura pour mission de traduire en actes les orientations du soulèvement populaire contre l’ancien régime d’IBK. Les camarades de Choguel sont les mieux placés pour concrétiser les engagements militants du mouvement dont les membres comptent rectifier enfin la trajectoire de la transition.

Par contre, les militaires impliqués dans le changement de régime sont l’épine dorsale du nouveau gouvernement. Selon Choguel lui-même, les deux légitimités se mettent ensemble maintenant pour mener à bien les réformes voulues par la transition. On s’attendait à revoir aux affaires les têtes de proue de la junte dont les colonels Sadio Camara, Modibo Koné, Abdoulaye Maïga et Ismaël Wagué. Cela a été fait sans problème.

Cependant, beaucoup estime que le nouveau gouvernement est une déception au regard de sa composition. Les autres forces vives de la nation ne sont pas pourtant mises de côté. Plusieurs coalitions politiques comptant des partis seront représentées ainsi que des figures de la société civile comme Wadidjé Founè Coulibaly, la ministre chargée de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.

La surprise aura été la nomination de l’ancien ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré. Par contre, les anciens ministres de la liste de Moctar Ouane n’ont pas été reconduits dans l’équipe de Choguel, même s’ils sont proposés par leurs formations politiques. D’ailleurs, ces partis ayant de nombreux cadres n’ont pas pris la peine de proposer les mêmes noms, selon certaines sources.

Quant aux mouvements armés du nord dont la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et les mouvements signataires de la Plateforme, ils ont été bien servis en reconduisant leurs anciens ministres. Toutes les coalitions de groupes armés sont représentées au sein du nouveau gouvernement. Pour rappel, Assimi Goïta et Choguel Maïga ont rencontré ensemble les membres de la CMA quelques jours avant la formation du gouvernement. En somme, il s’agit d’un mariage de raison entre le M5-RFP et les militaires putschistes qui se portent mutuellement assistance.

Madou COULOU

Source: La Preuve

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct