Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

ÉTATS-UNIS D’AMERIQUE : Des restes de nouveau-nés et des bébés mort-nés découverts dans un funérarium de l’Etat du Michigan

Des restes de nouveau-nés et de bébés mort-nés ont été découverts dans un funérarium de l’Etat du Michigan aux États-Unis d’Amérique, vendredi 19 octobre 2018. Cette découverte a immédiatement nécessité des enquêtes pour situer les responsabilités.

Selon les informations reçues du site de « 20 minutes », les forces de l’ordre ont découvert, lors d’une enquête approfondie de confirmation de faute professionnelle au sein d’un établissement, 63 fœtus dans le funérarium de droit (Michigan). Suite à une perquisition au sein de l’entreprise Perry Funeral Home où les enquêtes ont permis aux limiers de découvrir les restes de 36 fœtus dans des boites et 27 autres dans des congélateurs, le chef de la police, James Craig, a indiqué que cette affaire peut éventuellement aller au-delà de tout ce qu’on peut s’imaginer.

À noter que les régulateurs de l’État du Michigan ont sursis, une semaine après les premières découvertes macabres, toute licence d’une autre entreprise de pompes funèbres de la ville. Ainsi préoccupé de savoir si les raisons de cette affaire sont d’ordre financier, le chef de la police, James Craig, de Droite New, a tenu d’assurer le public que les enquêtes ouvertes vont se poursuivre jusqu’à ce que toutes les preuves soient réunies pour que lumière soit faite sur cette sombre situation.

S’exprimant sur la question, les inspecteurs ont à leur tour révélé que le funérarium n’avait, entre autres : pas obtenu de permissions pour l’enlèvement ou l’inhumation des corps, la permission des proches pour traiter ces corps et le dépôt des certificats de décès conformément au temps imparti. Ainsi, selon l’allégation divulguée par un organe de presse, le funérarium est aussi coupable d’avoir facturé des obsèques et des inhumations qui n’ont jamais eu lieu.

Suite à la découverte des restes de mort-nés, vendredi dernier, l’avocat des pompes funèbres, Joshua Arnkoff, a précisé dans une déclaration publiée par CNN qu’il ne s’agit que des allégations concernant des dépouilles de nourrissons non réclamés. Puis de poursuivre en disant que Perry Funeral Home (entreprise impliquée dans l’affaire) a reçu ces restes d’hôpitaux locaux qui avaient clarifié que lesdits corps n’ont pas fait l’objet de réclamation de la part des parents incriminés. Il termine en précisant : « Nous ne croyons pas que ces restes impliquent des familles qui ont payé Perry Funeral pour des services funéraires ».

Mamadou Diarra

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct