Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Escrime : Ségou fête Noël sur la piste

La 5è édition de la Coupe du gouverneur de Ségou s’est déroulée, le samedi 26 décembre au Centre Malick Coulibaly de la Capitale des Balanzans. Au total, 16 escrimeuses et escrimeurs, issus des ligues d’escrime de Ségou, Koutiala, Sikasso et Bamako se sont affrontés cette année au sabre pour le prestigieux trophée. Parmi les athlètes, figuraient quelques grands noms de l’escrime nationale, dont Mahamadou Samaké, médaillé de bronze aux derniers Jeux africains, avec la sélection nationale, Idriss Ouaro, Aïssata Dembélé, Aïchata Sidibé, etc. Des éléments qui ont tenu leur rang face aux athlètes de l’intérieur, notamment les locaux de la Capitale des Balanzans qui n’ont réussi à mettre aucune médaille au cou. Chez les Dames, la compétition a été dominée par la sociétaire de l’Escrime club du Palais des sports, Aïssata Dembélé qui a battu sa coéquipière Aïchata Sidibé en finale. La troisième place du tournoi est revenue à Assitan Abdoulaye Drabo (Mifa escrime club) et Kani Traoré de la ligue d’escrime de Sikasso.

Sur le tableau masculin, Mahamadou Samaké (Escrime club du Centre Olympafrica) s’est hissé sur la plus haute marche du podium, face à Idriss Ouaro (Escrime club du Palais des sports), alors que les deux médailles de bronze sont revenues à Kassim Zoromé et Yacouba Sylla, tous deux pensionnaires de l’Escrime club du Centre Olympafrica. Les finales se sont déroulées, en présence de plusieurs personnalités, dont le premier vice-président de la Fédération malienne d’escrime (FME), le commandant Garibou Sagara, le président de la Ligue d’escrime de Ségou, Moussa Ballo, le directeur régional de la jeunesse et des sports, Gomba Coulibaly et le 3è adjoint du maire de la Commune urbaine de Ségou, Niafunké Goïta. «C’est un sentiment de satisfaction qui nous anime après cette 5è édition de la Coupe du gouverneur de Ségou, a exprimé le premier responsable de l’escrime de la 4è Région.

Nous avons assisté à une compétition d’un bon niveau», a ajouté Moussa Ballo, avant de lancer un cri du cœur. «Le seul problème que nous avons aujourd’hui et qui nous empêche de dormir, c’est le manque de maître d’armes. Jusque-là, la Ligue de Ségou ne dispose d’encadreurs dignes de ce nom, c’est un gros handicap pour notre ligue. Au nom de la ligue, je demande à la Fédération malienne d’escrime de tout mettre en œuvre pour que Ségou ait un maître d’armes en 2021», a plaidé Moussa Ballo, en assurant que Ségou a tout pour réussir «si on nous donne un maître d’armes». Après avoir affiché son optimisme pour la suite des événements, le président a adressé ses remerciements au gouverneur de Ségou et au Comité national olympique et sportif (CNOS) pour leur soutien et leur accompagnement.

Souleymane B. TOUNKARA

Source : L’ESSOR

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct