Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

En un mot : Les dessous d’une révocation

La crise qui couvait à la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a été révélée au grand jour lundi. Au sortir d’une réunion extraordinaire du bureau, le président de la Céni, le magistrat Amadou Ba, et le questeur, Beffon Cissé de l’URD, ont été révoqués purement et simplement.

A l’origine de la crise, une affaire de sous qui impliquent les deux personnalités clés de la Commission : le président et le questeur. Le premier est ordonnateur des dépenses alors que le second les exécute. Cependant,  la gestion faite des ressources de la Céni a été maintes fois décriée par les autres membres du bureau mais également par le gouvernement. Une véritable crise de confiance qui a joué tout au long de l’organisation de la présidentielle sur les actions de la Céni.

Qu’est-ce qui a précipité la révocation rapide du président et du questeur ? Les langues commencent à se délier et certains voient des  mains invisibles. Le président est magistrat et assure cette fonction étant membre d’un syndicat de la magistrature alors que le questeur, Beffon Cissé, est un très proche de Soumaïla Cissé. Ce qui fait penser qu’il y a des non-dits dans cette affaire qui peut provoquer un autre front.

DAK

Source: L indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct