Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

ÉLECTIONS GÉNÉRALES 2022 : LA PRE-CAMPAGNE OUVERTE !

L’arène politique affûte ses armes en vue des échéances prochaines. Le pays profond est prisé par les acteurs politiques qui entendent mobiliser leurs troupes. Certains profitent de l’occasion pour valider les nouvelles adhésions afin d’afficher leur poids électoral.

La Transition n’est pas finie mais nul n’entend se faire compter la fin de cette période d’exception. Mise à mal avec le rejet populaire des partis politiques au sujet du Conseil National de Transition (CNT), la Transition se joue à un autre niveau: les régions.

Tel est le cas d’Aliou Boubacar Diallo de l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba) annoncé favori aux prochaines élections. Celui qui a fini 3ème aux dernières élections a été dans les régions de Koulikoro, Ségou et Sikasso. Ce sera à Fana qu’il ouvrira le bal avant de rallier Ségou. Dans la Cité des  Balazans, l’ancien candidat de 2018 sera face à la benjamine du Parlement sortant : Salimata Traoré. Cap sera ensuite mis sur Koutiala et Sikasso  où Aliou Boubacar Diallo rendra visite aux victimes de la crise post-législatives.

La présidente du parti, Mme Diallo Mariam Camara y avait gagné avant d’être spoliée par la défunte Cour Constitutionnelle. La foule a battu le pavé dans le Kénédougou mais les Forces Spéciales Anti-Terroristes (FORSAT) ont tiré, provoquant des pertes en vies humaines. Durant ce passage dans le pays profond, le message d’Aliou Boubacar Diallo était d’inviter les militants et sympathisants à se mobiliser pour les échéances en vue.

Sous d’autres cieux, on avait le Parti pour l’Action Civique et Patriotique (PACP) de Niankroro dit Yeah Samaké aussi en tournée régionale. La vague jaune verte était à Niono pour une cérémonie d’adhésion collective qui démontre bien que ce parti est loin d’être local. Durant des années, alors que l’actuel président d’honneur était le maire de Ouélessébougou, l’opinion croyait que la formation du soleil levant se limitait au seul Dijtoumou.

Cette présence sur le terrain de Yeah Samaké intervient après celle de Kati qui fut médiatisée à outrance. Fait compréhensible quand il s’avère que les nouveaux militants sont conduits par le maire de Sangarébougou,  Moussa Coulibaly . Il était candidat aux précédentes législatives sous les couleurs du Parti Mouvement Pour le Mali (MPM) à Kati.

C’est dire que (…)

PAR BAMOÏSA

NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct