Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Edito : 5 ans de La Sirène : Nous continuerons !

24 décembre 2014-23 décembre 2019 : votre journal, “La Sirène” a 5 ans. Certes, cinq ans dans la vie d’un journal n’est rien, mais dans un pays en crise comme le nôtre, parvenir à maintenir le cap en se faisant une place au soleil aux côtés des grands journaux à travers le respect de la périodicité et du contenu éditorial, cela mérite des encouragements, tout en se convaincant que beaucoup reste à faire.Ce n’était donc pas évident au lancement de “La Sirène”, il y a 5 ans, avec à sa tête de jeunes volontaires, disponibles et soucieux d’apporter leur petite pierre à la construction de l’édifice national à travers le traitement de l’information en toute impartialité.

C’est pourquoi nous dérangeons à travers nos révélations. Notre crédo, comme nous l’indiquions dans le premier numéro du 24 décembre 2014 : “La Sirène continuera à déranger tant qu’une seule personne continuera à manger pour plus de 17 millions de personnes. Tant que ceux qui sont censés montrer le bon exemple se comporteront de manière immorale”, reste notre boussole.

Aujourd’hui, “La Sirène” a 5 ans, une demi-décennie, mais reste fidèle à sa ligne éditoriale et continuera dans la mesure du possible d’informer, de dénoncer, de critiquer, de s’engager, de s’indigner, d’alerter conformément à la déontologie journalistique. D’hebdo au début, nous sommes passés bi-hebdo depuis bientôt un an. Et grâce à vous les abonnés, lecteurs et bonnes volontés, le journal n’a manqué un seul jour ses parutions du lundi et du jeudi.

Nous n’abandonnerons en aucun prix l’espace d’expression dont nous disposons enfin. Il représente pour nous un fantastique ballon d’oxygène et nous redonne un peu d’espoir. Nous ne pourrions certainement pas oublier nos partenaires qui nous ont soutenus afin que la petite “Sirène” soit ce qu’elle est aujourd’hui.

2020 promet de belles choses mais déjà, nous disons merci à Allah, merci à tous de nous être fidèles, que vous soyez un lecteur de la première heure ou que votre découverte de “La Sirène” soit plus récente, merci à ceux qui nous ont cru dès le début, à ceux qui pensaient que le canard allait mourir après deux ou trois numéros, c’est dans tout cela que nous puisons notre force. Pour nos aînés pour leur soutien sans faille, pour tous nous continuerons !

Abdourahmane Doucouré

Source: La Sirène
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct