Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Diawara, un inculpé pas comme les autres

L’ancien Directeur général de la Sécurité d’Etat, Moussa DIAWARA, a été arrêté hier jeudi par le tribunal de la commune IV. Il a été placé sous mandat de dépôt au camp 1 de la gendarmerie du District de Bamako. Cette arrestation de l’un des tout puissants membres influents de l’ancien régime d’IBK renversé par la junte en août 2020, est un nouveau rebondissement dans l’affaire de la disparition du journaliste Birama Touré, dans laquelle le nom de Karim Keïta, le fils de l’ancien président malien, est également cité. Très tôt, cette nouvelle a fait le tour des réseaux sociaux (Facebook et Twitter) et y fait le buzz. Des observateurs, des internautes, chacun y va de son commentaire. Si pour la majorité, la décision du juge du tribunal de la commune IV est saluée et encouragée, elle doit tout même aller jusqu’au bout. C’est le Mali Kura qui est en marche. La création est bel et bien terminée pour ceux qui pensent au-dessus de la loi.

Parce que, pour eux, sur cette affaire, à l’image de beaucoup d’autres, le peuple a toujours un goût inachevé des actions en justice surtout celles impliquant des personnalités politiques et des richissimes. Arguant ces propos, ils rappellent l’affaire de Bakary TOGOLA, de Sidiki N’FA KONATE. En revanche, les plus pessimistes estiment que c’est un autre coup de bluff de la part des autorités de la transition. Après cette campagne médiatique, main sur le cœur, ils prophétisent la libération très prochaine du général Moussa DIAWARA en contre-partie de « l’acquisition de la liberté provisoire ».
Déjà, le fait qu’il soit détenu au camp 1 de la gendarmerie nationale après le mandat de dépôt du juge du tribunal de la commune IV est mal très apprécié par certains. Comme tous les autres, sa place devrait être à la maison d’arrêt de Bamako. Votre Facebookan du jour

Hasdrubal : Vues les extravagances de ce Général d’opérette, on savait qu’il était complice des Keita et bien lui en pris alors que son protecteur est en fuite en Côte d’ivoire. Finalement, le général esseulé est tombé. Il fallait ça dans les mains de SANOGO.

Cissé Lamine : Un général en activité n’est pas un détenu de droit commun, donc c’est normale qu’il ne soit pas détenu à la prison centrale. C’était la même chose pour le général Yamoussa Camara. Arrêtez de nous distraire avec vos insinuations voilées. On voit claire depuis longtemps.

Gaucher : Nous sommes en droit ou en fait divers. Dans le monde, les Présidents ont été arrêtés et foutus en prison. C’est seulement au Mali qu’un DG serait sous mandat de dépôt sans être en prison.
Aidons le peuple a Construire le MALI : A la SE alors ? Il en sait beaucoup trop pour être un simple prisonnier…Nous apprécions cette accélération des actions judiciaires et espérons que beaucoup d’autres dossiers lies aux crimes économiques auront des avancées similaires.

MOHAMED AG ISSAFEYTANE : «Quel que soit le temps du mensonge il sera un jour rattrapé par la vérité», disent mes cousins Sonrai. Les ténèbres sur la mort de TOURE s’éclaircissent petit à petit.
Yssouf SIDIBE : Nous avons hâte d’avoir d’autres nouvelles, car il peut y avoir d’autres rebondissements dans cette affaire.

Diaby Drapeau du Mali : Ils utilisent la justice pour des règlements de compte entre eux. Pour les victimes de répression IBK, la justice n’est toujours pas rendue. Pourtant, ils sont morts pour le Mali, mais on dirait que ce n’est pas important pour ces politicards et militaires loosers.
Bah Sylla : MALI KOURA est véritablement en marche rien ne sera plus comme avant la récréation est Bel et bien terminée QUALLAH sauve le MALI Amina yarabi.

Bekaye Tangara : Le Mali s’est réveillé de son coma administratif et politique, après avoir eu un président et un Premier ministre vivants.
Kamiss Fskn : Que la vérité soit connue. A qui le tour, nous devons tous soutenir cette transition pour notre bien.

Commerçant Roi Bamako : Humm….! C’est le pognon qui risque de pleuvoir et calmer l’affaire, celui-ci est plus fortuné que le budget malien, c’est le djatigui du chanteur Congolais Fally Ipupa.

Fatoumata Coulibaly : Le procureur, vraiment vous êtes un homme, un vrai homme sans détour qu’Allah vous accompagne et vous protège. Le Mali avait besoin d’un homme franc à la justice malienne, bravo.

Konvelbo Bernard : Je valide cette interpellation. Merci. Et toutes ces personnes de gardes qui ont participé à l’enlèvement du journaliste. IBK même doit être au courant de cette action de merde.

Traore Siriman : C’est pas eux qui ont dit qu’ils savent pas où se trouve Moussa Diawara, c’est malhonnête. Mais le peuple vas les éduquer vive le Mali Kura.

Jacob Sissoko : OK mais on a besoin de preuve dans cette affaire. Vraiment ! Moussa est innocent jusqu’à preuve de contraire.

Souleymane Diarrassouba De Nabintou : Maintenant, il faudra arrêter les auteurs des tueries de la mosquée de l’imam Dicko et de tous ceux qui ont appelé à aller attaquer l’Assemblée nationale, l’ORTM et détruire les biens des gens ce jour-là.

Mahamadou Sarité : Je pense que Karim Keïta risquera même de quitter l’Afrique. Il va dépasser son aïeul Dangara Touma en exil !

Gaoussou Konta : Ils seront libérés dans quelques mois; des procureurs qui font de la campagne médiatique. Dites-moi, un inculpé dans les récentes affaires et ayant fait au moins deux ans en détention. Ils ont tous été libérés après. Mandat de dépôt veut dire conduire quelqu’un en prison et, vous disiez que Moussa Diawara n’est pas en prison… C’est quoi cette histoire ?

Abdoulaye Diawara : Gaoussou Konta merci c’est ce que j’ai dit. Il ne faut pas se réjouir tôt.
Gaoussou Kønta : Abdoulaye Diawara Bakary Togola; Sidiki N’fa konaté ; et plein d’autres personnes arrêtées ont tous été libéré; et on ne sait pas s’il y’aura de suite…

Abdoulaye Diawara : Gaoussou Kønta c’est ça le problème du Mali, on fait des effets d’annonce et puis rien. Les deux cas, que vous avez cités, devraient connaître un jugement.

Abdoulaye Diawara : Gaoussou Kønta regarde comment Boubou nargue les Maliens jusqu’à il prend l’avion pour aller voir le Cherif de Nioro.

Source : Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct