Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Dengue : Des cas confirmés

Bamako, 06 novembre (AMAP)  Le système de surveillance sanitaire malien a permis de découvrir des cas de dengue enregistrés, le 31 octobre dernier, en Commune VI, et dans le district sanitaire de Kalabancoro (Cercle de Kati), a confirmé, mardi, le ministère de la Santé et des Affaires sociales lors d’un point de presse sur la question à la Cité administrative.

A la date du 5 novembre dernier, 14 cas suspects ont été notifiés (11 à Yirimadio, 2 à Niamana et 1 à Banankabougou), dont 6 testés positifs dans les laboratoires du Centre universitaire de recherche clinique (UCRC) et du Centre d’infectiologie Charles Mérieux (CICM) de Bamako, révèle le secrétaire général du ministère de la Santé et des Affaires sociales, Mama Coumaré, qui a animé le point de presse, en présence de grands spécialistes en infectiologie

 

« Sur les 6 cas positifs, 3 concernent la tranche d’âge de 3 à 20 ans. Deux autres concernent deux enfants de 2 et 3 ans. Enfin, le dernier confirmé est celui d’un adulte de 49 ans », a expliqué Mama Coumaré.

 

M. Coumare a assuré que tous les cas ont été pris en charge gratuitement, et les personnes touchées se portent bien. « On ne déplore aucun mort », a-t-il indiqué. Les dispositions requises ont été prises,, notamment l’investigation, la prise en charge des cas déclarés, la pulvérisation intra et extra domiciliaire dans les localités concernées, l’activation des comités de gestion des épidémies et catastrophes à tous les niveaux du système de santé. « Le renforcement des capacités du personnel, des stocks d’intrants, de la surveillance épidémiologique sur toute l’étendue du territoire national et l’information et la sensibilisation des populations sur les mesures de prévention de la maladie y figurent aussi pour mener «la guerre » contre la dengue » a expliqué le conférencier.

 

Il a, aussi, invité les populations à observer les mesures de prévention, notamment l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticides, de crèmes répulsives, le port d’habits amples avec des manches longues.  Il a également insisté sur l’assainissement de notre cadre de vie.

 

Le Pr Sounkalo Dao, infectiologue et enseignant à la Faculté de médecine et d’odontostomatologie a invité la population à se débarrasser des eaux stagnantes et autres saletés qui favorisent la multiplication des agents pathogènes. Il a souhaité que tous les cas suspects soient référés aux structures de santé.

 

Par définition, la dengue est une maladie épidémique virale. Cette maladie infectieuse est transmise à l’homme par un moustique du genre « AEDES ». Elle se manifeste par des maux de tête, des douleurs musculaires et au niveau des articulations, des nausées et des vomissements dans un contexte de forte fièvre.

 

Parfois, la dengue peut provoque des taches sur la peau.  Elle peut, aussi, occasionner la perte d’une grande quantité de sang. Elle est mortelle, mais peut, aussi, se guérir en quelques jours.

 

SYW/MD (AMAP)

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct