Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CORONAVIRUS: Aucun étudiant malien n’a formulé une demande officielle d’être rapatrié de Wuhan selon le Haut conseil des Maliens de l’extérieur!

En mi-décembre 2019, dans la ville de Wuhan, en Chine centrale, une épidémie de coronavirus s’est déclarée. Elle est causée par un nouveau type de coronavirus dénommé 2019-nCoV, encore jamais observé avant son apparition dans cette métropole de 11 millions d’habitants où résident 43 étudiants maliens parmi lesquelles certains témoignaient de leur inquiétude et appelaient le gouvernement à réagir.  Toutefois lors de la présentation du bilan des activités du HCME ce jeudi 27 Février 2020 à son siège, M.Mohamed SIDIBE, Vice-Président du HCME affirme qu’ils n’ont reçu aucune demande officielle de rapatriement de la part des étudiants maliens de Wuhan.

A Wuhan, l’épicentre de l’épidémie, réside des étudiants  maliens, camerounais, sénégalais, ivoiriens ou encore guinéens qui ne sont jusque-là pas rapatriés. Sur les réseaux sociaux, la vidéo publiée sur Facebook le 06 février 2020 et vue plus de 59 000 fois est celle d’une jeune malienne étudiante à Wuhan du nom de Adjaratou Traoré. Avec un  masque de protection sur le visage, capuche sur la tête, elle appelait  le Président Ibrahim Boubacar Keïta à l’aide. Cependant  ces étudiants n’ont eu droit qu’à 30 millions de FCFA comme aide et c’est le cas des étudiants Sénégalais qui ont reçu chacun 600 000 FCFA,  25 millions pour les étudiants ivoiriens,  15 000 dollars pour les étudiants guinéens etc…

Toutes fois ce virus est devenu l’affaire de tous puisque  50 pays sont touchés, soit plus de 83 700 personnes et  2858 cas de décès.

Le manque d’assistance des pays africains face à la détresse de ses citoyens dans les zones touchées, principalement à Wuhan peut s’expliquer par le faible moyens des mesures sanitaires pour la prise en charge efficace des cas de coronavirus.

Il est à signaler que trois cas de coronavirus sont confirmés en Afrique, ce vendredi 28 février. L’inquiétude monte concernant la propagation du Sars-CoV-2 sur le continent.

Mais depuis le mois de janvier, l’Organisation mondiale de la santé aide les pays africains à faire face à une arrivée de coronavirus sur leur territoire. Selon Victoria COLLIZA, Directrice de Recherches, INSERM SORBONNE, lors d’un entretien sur France 24, “Les pays africains les plus vulnérables à ce virus sont le Maroc, l’Algérie et l’Afrique du Sud.”

Les pays africains sont moins expérimentés sur un virus à transmission respiratoire, ce qui est le cas actuellement du coronavirus qui se transmet par voie aérienne, infection virale ou par contact avec une personne infectée et se manifeste par la fièvre, la grippe, des maux de tête, la fatigue, la toux, des maux de gorge, des douleurs musculaires et des difficultés respiratoires. Le respect strict des consignes sanitaires doit être de rigueur.

AFANOU KADIA DOUMBIA, stagiaire

SourceMalijet

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct