Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Contribution au développement national : Les sociétés de moto-taxi contraintes à verser 18 000 F CFA ou 15 000 F CFA par moto

Depuis le mardi 15 février 2022, la Direction générale des Impôts (DGI), en application des nouvelles modifications du Code général des Impôts et du Livre de procédure fiscale, a pris une décision introduisant la Taxe sur le transport routier (TTR). Cette nouvelle taxe astreint les sociétés de moto-taxi à payer à l’État 18 000 F CFA pour toutes les motos ayant au moins deux (02) ans et 15 000 F CFA pour celles qui ont plus de deux (02) ans.

 

Cette décision, faisant la part belle au secteur informel, risque de contraindre les sociétés moto-taxi (contribuant à faciliter la mobilité des personnes et des biens à l’intérieur des zones urbaines et péri urbaines et à  la création d’emploi) à mettre les clés sous paillasson. Déjà, celles-ci (sociétés de moto-taxi évoluant dans le formel) se font déloyalement concurrencer par le secteur grandissant de l’informel. Sur lequel n’existe aucune charge financière.

À titre de rappel, les sociétés de moto-taxi font face aux coûts exorbitants des frais de stationnement  mensuel de 1 250 F CFA par moto, les plaques d’immatriculation,  le permis de conduire, la police d’assurance, 18% de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et un 1% du chiffre d’affaires annuellement payé aux impôts.

Alpha Sidiki SANGARÉ

Source : L’Inter De Bamako

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct