Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Congrès d’investiture du candidat du YELEMA à la présidentielle de 2022 : Sans surprise, le choix de Moussa Mara sera confirmé le 12 décembre 2021

Le président du parti YELEMA (le changement), Youssouf Diawara, a signé, hier lundi 23 août 2021, la décision de désignation de Mamadou Keïta, 6è Vice-président du Bureau politique national, comme Directeur du Congrès d’investiture du candidat du parti à la présidentielle du 27 février 2022, prévu pour le 12 décembre prochain.

 

Sans surprise, apprend-on, son candidat ne pourrait être que l’ancien président du parti, non moins ex-Premier ministre Moussa Mara.

La polémique autour de la prolongation sur le délai de la Transition ne semble pas mettre un frein à la détermination du parti YELEMA (e changement) à convoquer des nouvelles assises pour désigner son candidat pour la prochaine élection présidentielle. La preuve, hier lundi 23 août, le président du parti a signé une décision dans laquelle il a désigné Mamadou Keïta, 6è vice-président du Bureau politique nationale comme le Directeur du Congrès d’investiture du candidat du parti à la présidentielle du 27 février 2022.

« Notre camarade Mamadou KEITA, 6eme Vice-président du parti en charge de la coordination de la participation du parti aux différentes échéances électorales conduira la Commission d’organisation de ce congrès d’investiture. Il apportera sans doute toute son expérience et son expertise au service de la réussite de cet important événement pour les militants et sympathisants du parti, mais également pour tous les citoyens maliens qui ont soif du vrai changement », annonce Hamidou Doumbia, membre du Bureau exécutif national.

La décision de convocation de ce congrès est en conformité avec les recommandations du 3è Congrès ordinaire tenu le 12 décembre 2020 et en accord avec le chronogramme des activités défini dans le plan d’actions 2021-2023 du parti, adopté par les membres de son Comité exécutif central.

Sans doute, l’ancien Premier ministre, Moussa Mara, pourrait être le candidat u parti à cette échéance présidentielle, si elle a lieu à la date indiquée, qui mettra fin à la transition de 18 mois, entamée depuis l’interruption de l’ordre constitutionnel le 18 août 2020.

Candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2013, puis soutien à la candidature de Cheick Modibo Diarra en 2018, Moussa Mara a la réputation d’être le seul candidat du parti YELEMA qui pourra relever les défis de la candidature du parti à ce scrutin.

Bien qu’il a quitté le fauteuil de président du parti lors du congrès de décembre 2020, ce, conformément aux textes du parti, Moussa Mara demeure le patron du parti du changement.

Récemment, il a sillonné plusieurs régions et cercles du Mali et effectué des voyages à l’extérieur du pays à la rencontre des militants de la base. Ces déplacements ont été suivis par la réception de nombreux diplomates dans son cabinet d’expert-comptable, logé dans un immeuble luxueux du quartier d’affaire de Bamako.

A la différence de certaines formations politiques telles que l’URD, l’ADEMA-PASJ et le RPM, le parti YELEMA n’est pas confronté à une multitude de candidatures pour les primaires du parti.

Lire suite sur L’Indicateur Du Renouveau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct