Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Cités dans une affaire de malversations financières portant sur plus de 2 milliards Fcfa : Le maire de Dialakorodji Oumar Guindo, le régisseur de recettes … placés sous mandat de dépôt

Le maire de la commune rurale de Djalakoodji dans le cercle de Kati, Oumar Guindo, le régisseur de recettes Moustapha Traoré et un agent du nom de Urbain Diarra ont été mis sous mandat dépôt le lundi dernier par le Pôle économique de Bamako, ce,  suite à des soupçons qui pèsent sur eux, relatifs à des malversations financières portant sur plus de 2 milliards de Fcfa.

Dans notre dernière parution, nous avons révélé que le maire de la commune rurale de Djalakorodji dans le cercle de Kati, Oumar Guindo, a été longuement “cuisiné” au Pôle économique et financier dans une affaire de malversations financières portant sur plus de 2 milliards Fcfa. Ce, suite à une plainte du “Collectif des contestataires de la mauvaise gestion du maire de la Commune rurale de Dialakorodji”. Ainsi, il nous revient que cela fait environ deux semaines que le maire et ses plus proches collaborateurs ont été longuement auditionnés au Pôle économique.

Que reproche-t-on à Oumar Guindo ?

Selon le document du Collectif que nous avons parcouru, il est reproché au maire Oumar Guindo des “cas de détournement de biens publics et de confection de faux documents administratifs dans le cadre de la gestion des affaires courantes de la commune rurale de Djalakorodji”.

Il en ressort que le maire Guindo est aussi accusé d’utiliser des reçus de marché en lieu et place de la quittance du Trésor public, en violation de l’article 275 du code des collectivités territoriales portant fonds des CT qui dispose : “Les fonds des collectivités territoriales sont des fonds publics obligatoirement déposés au Trésor public”. Ce qui ne serait pas le cas au niveau de la mairie de Dialakorodji où ces fonds tombaient directement dans les poches du maire et de ses proches, à en croire les dénonciateurs.

Ce n’est pas tout.  En violation du code des collectivités, le maire Guindo aurait recruté un élu communal comme agent des collectivités. Des fonctions qui ne sont pas compatibles.

“Cette pratique d’élaboration des quittances parallèles, l’utilisation de reçus de marché en lieu et place de la quittance du Trésor public a fait perdre à la localité le montant de plus de 2 milliards de Fcfa” nous a confié une de nos sources. C’est fort de ces arguments que les dénonciateurs ont déposé des plaintes au niveau de plusieurs services de répression des infractions économiques comme le Bureau du vérificateur général et le Parquet du Pôle économique et financier de Bamako qui a  fini par mettre le maire Oumar Guindo, le régisseur de recettes  Moustapha Traoré et un agent du nom de Urbain Diarra  sous mandat de dépôt. Ils sont à la prison centrale de Bamako.

Notons que cela fait environ près de 20 ans que Oumar Guindo, un cadre du parti Codem, règne en maitre absolu sur la mairie de la commune rurale de Djalakorodji.               

Kassoum THERA

Source: Aujourd’hui-Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct