Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Brouille diplomatique entre la France et le Mali : Paris attise les tensions, Bamako appelle à la retenue

Mardi dernier, le ministre des Affaires étrangères du Mali,  Abdoulaye Diop a convoqué l’ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer à la suite cette fois de propos tenus le matin même sur France Inter par Emmanuel Macron.

 

Alors qu’Emmanuel Macron tente de faire un rétropédalage pour apaiser la tension entre Paris et Alger à la suite de ses propos contre les valeurs fondamentales de l’indépendance algérienne, ce qui a poussé Alger à interdire le survol de son territoire aux avions de l’armée française. Macron continue d’enflammer la tension entre la France et le Mali. Emmanuel Macron a encore tenu des propos qui ne sont pas dignes d’un Président français. « L’armée française n’a pas à se substituer au non-travail de l’État malien »« il faut que l’État revienne partout avec sa justice, son éducation, sa police », a-t-il lancé avant d’ajouter que sans la France au Sahel, il n’y aurait plus de gouvernement au Mali. Ces propos ont créé une onde de choc au ministère des Affaires étrangères du Mali et ont poussé le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop à convoquer l’ambassadeur français au Mali, Joël Meyer pour consultation.

Le chef de la diplomatie malienne a qualifié les propos de Macron « d’inamicaux » et « de désobligeants »« de nature à nuire aux relations entre Paris et Bamako » et a appelé la France à « éviter les jugements de valeurs » et à « se concentrer sur l’essentiel : la lutte contre le terrorisme au Sahel ». Depuis la tenue du discours de Choguel Maïga à la tribune des Nations unies, on assiste à un véritable dérapage verbal entre les deux pays sur des questions sécuritaires aux enjeux de coopération multilatérale et de souveraineté nationale.

Et c’est dans un contexte très tendu que s’ouvre ce vendredi 8 octobre, le sommet nouveau France-Afrique à Montpellier, France. Ce sommet nouvelle version, sans chef d’Etat et de gouvernement regroupe cette fois-ci entrepreneurs, journalistes, artistes, étudiants chercheurs, sportifs… Le but de ce nouveau sommet France-Afrique est d’envisager les attentes et les actions concrètes des futures relations entre la France et l’Afrique qui ne cessent de se dégrader à cause des comportements de ses dirigeants.

Ousmane Mahamane

 

Source: Mali Tribune

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct