Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Autrement dit : Voir, comprendre et convaincre

Sans tambour ni trompette, le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, comme il l’avait promis, s’est rendu à Kidal où il a passé deux nuits. Il en a profité pour séjourner à Tessalit, Aguel-Hoc, Ménaka et Gao.

Pendant quatre jours, le chef du gouvernement a touché du doigt les réalités du Mali profond, vécu avec ses frères et sœurs du Nord, les difficultés qu’ils vivent au quotidien (manque d’eau et d’électricité, l’hostilité de la nature, etc.) ; il a professé des paroles de paix, écouté et entendu les doléances, préoccupations et autres propos en faveur de la réconciliation, de l’unité, du développement et du vivre ensemble.

Ce qu’il faut aussi retenir de cette mission, c’est sa composition et la qualité de l’accueil dont a bénéficié la délégation partout où elle est passée. C’est quasiment une dizaine de ministres qui accompagnaient le Premier ministre et, chacun, à son niveau, selon son domaine, a permis de rehausser l’éclat de la mission et accroître ses retombées.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, par exemple, a efficacement mais très discrètement travaillé, souvent tard le soir, à «faire revenir dans les rangs de la République» certains jeunes en rupture de ban. Sa présence a, aux côtés du Premier ministre, il faut le reconnaître, apporté un énorme plus en termes de confiance retrouvée ou renouvelée entre la jeunesse du Nord et le gouvernement.

Ses autres collègues ont, eux-aussi, joué leur partition lors de cette visite. Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Sidibé ; celui de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Bah ; Moussa Bah, le Secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement bilingue.

S’y ajoutent les ministres de l’Industrie et du Commerce, Mohamed Ag Erlaf, du Tourisme et de l’Artisanat, Nina Walet Intallou, de la Défense et des Anciens combattants, Général Ibrahim Dahirou Dembélé, Lassine Bouaré de la Réconciliation. Tous ont contribué à faire de cette visite, non pas une de plus, mais la plus fructueuse, avec plus d’impacts sur le retour de la paix et le recouvrement de l’intégrité de notre territoire.

Ce n’est pas pour rien que le Premier ministre a été accueilli avec tous les honneurs. De l’aéroport à la résidence du gouverneur. Il a visité, en toute tranquillité, la ville de Kidal, les soldats au camp Général Abdoulaye Soumaré, le fort de Kidal, le marché, le chantier de l’aéroport en construction, tenu une réunion avec les forces vives.

Alors, quoi de plus normal que le Premier ministre s’épanche en ces termes : «Cette visite à Kidal me remplit d’émotion particulière. Une émotion à la mesure des défis que nous devons relever tous ensemble, pour rester les enfants du même pays, divers mais unis».

 

Makan Koné  

Source: Journal Nouvelle Libération-Mali 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct