Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Amélioration de l’environnement des affaires : Un atelier de communication tenu « sur les réformes adoptées de 2015 à nos jours »

Un atelier de communication « sur les réformes adoptées de 2015 à nos jours » a été tenu hier, jeudi 30 septembre 2021, à la dette publique. C’était sous l’égide du secrétaire général du ministère de l’Industrie et du Commerce, Adama Yoro Sidibé et du chef de la Cellule Technique des Reformes du Climat des Affaires.

Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général du ministère de l’Industrie et du Commerce, Adama Yoro Sidibé a indiqué que « la construction d’une économie émergente et la réduction de la pauvreté passent nécessairement par des réformes continues et soutenues de l’environnement des affaires ». Selon lui, le Mali s’est engagé depuis 2005, à améliorer le cadre juridique, réglementaire et la pratique des affaires à travers un partenariat constructif entre les secteurs public et privé. A cet effet, dit-il, « le Gouvernement a engagé un vaste programme de réformes du climat des affaires avec comme objectif de faire du Mali un espace favorable à l’entreprenariat et aux affaires en Afrique subsaharienne ».

Parlant de l’atelier de communication « sur les réformes adoptées de 2015 à nos jours », il vise, à en croire Sidibé, la sensibilisation des acteurs à s’approprier des réformes adoptées ces dernières années. Après avoir rappelé que les secteurs, public comme privé, restent fortement touchés par la méconnaissance des textes, il a indiqué que cela affecte négativement la pratique des affaires et, rend les entreprises moins compétitives.

Pour le chef de la Cellule Technique des Reformes du Climat des Affaires, il s’agira, aux cours de cet atelier, d’échanger sur les reformes qui ont été adoptées depuis 2012, celles qui sont en cours et celles planifiées pour les années à venir. « Depuis 2015, il y a eu beaucoup de reformes en termes de création d’entreprises, en termes de facilité pour le permis de construire, en termes de paiement des impôts… », a-t-il précisé M. Soumaguel Maïga, chef de la CTRCA. Les participants seront outillés, selon M. Maïga, sur les devoirs et droits d’un entrepreneur vis-à-vis des services des impôts, vis-à-vis du tribunal de commerce, vis-à-vis de l’urbanisme… « Les conditions seront expliquées ; les critères d’obtention des documents permettant de faire le travail seront aussi expliqués », a-t-il expliqué dans une interview accordée à la presse.

Il a enfin invité les participants à s’approprier des recommandations de cet atelier.

Boureima Guindo

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct