Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Affaire dite Bakary Togola: Ses milliers de partisans plaident sa mise en « liberté sous caution » pour des raisons humanitaires de santé.

L’un des plus grands artisans de la victoire d’IBK, lors des élections présidentielles de 2018, en la personne de Bakary Togola est incarcéré à la prison centrale de Bamako, depuis le 13 septembre 2019. Mais depuis cette date, son état de santé ne cesse de se dégrader, créant du coup un sentiment de peur et d’inquiétude chez ses proches, ses amis et pour tout dire, le monde paysan qui reste très soudé derrière ce « paysan modèle ». C’est pour cette raison que ses partisans plaident aujourd’hui pour sa « mise en liberté sous caution », pour raisons humanitaires de santé. Dans cette affaire assez complexe, ou Bakary Togola représente la principale pièce maitresse, il est clair que l’environnement familial pourrait bien l’y aider à recouvrer une meilleure santé et se présenter avec plus de force et d’énergie devant les juges, chaque fois que cela deviendrait nécessaire. Ne nous voilons pas la face, l’univers carcéral peut entrainer forcement des dommages psychologiques, sur celui qui est déjà sous une grande surveillance médicale. En tout état de cause, il est vraiment hors de question de voir cette personnalité très forte et populaire fuir la justice de son pays, pour quelque motif que ce soit. Etant entendu, qu’il reste jusqu’ au terme de cette procédure, un « présumé innocent », de toutes les charges qui pèsent sur lui.

Détenu pour un détournement présumé de 9 à 10 milliards de FCFA, (Bakary Togola est arrêté avant le versement des fonds de 2019 par la CMDT) Bakary Togola et ses ex-collaborateurs (dont certains sont en détention comme lui) doivent justifier l’utilisation de ces fonds incriminés auprès des juges chargés du dossier.

Mais de source proche de l’union des coopératives cotonnières du Mali, ce chiffre ne fait nullement peur. Pour la simple raison que ces fonds ont été entièrement distribués aux différentes structures de l’union : Une confédération regroupant quatre fédérations, 42 secteurs, 7700 coopératives cotonnières (ex-AV ou associations villageoises) couvrant l’ensemble du pays. A charge maintenant pour les responsables incarcérés de donner aux juges et à l’opinion publique qui suit avec une réelle attention cette affaire à la fois complexe et sensible, de donner les gages crédibles et nécessaires pour une meilleure manifestation de la vérité.

Source : Le phénix

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct