Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Adhésion de Boubou Cissé à l’URD : Des lendemains incertains…

Comme un coup d’épée sur la tête des militants et sympathisants avérés du parti de la poignée de main, l’URD, l’entrée dans la section de Djenné du Dr Boubou Cissé, non moins ex Premier Ministre et Ministre de l’Economie et des Finances du Président IBK, a créé un émoi général provocant l’indignation et la colère. Outre les vrais militants et sympathisants de feu Soumaila Cissé, le landernau politique a subi le choc tellement que l’arrivée de Boubou Cissé à l’URD qui selon bien d’observateurs et de militants constituerai une vraie poisse pour ce parti s’il n’est pas éconduit illico presto. Pour nos interlocuteurs, l’adhésion de ce Boubou Cissé constitue la seconde mort de Soumaila Cissé que lui, son président et leur régime avaient vigoureusement combattu sans relâche jusqu’à son rappel à dieu.

 

L’indignation et la colère sont à leur comble au sein de l’URD pour dénoncer ce qui est qualifiée de trahison, de coup de poignard dans le dos du défunt feu Soumaila Cissé et à ses compagnons de lutte qui se battent nuit et jour pour réaliser son défi de voir l’URD monter à Koulouba.

Hélas ! Il s‘avère qu’au sein de ce parti bâti aux forceps par son président fondateur, feu Soumaila Cissé et des camarades qui lui sont restés fidèles, il y a d’autres cadres qui ne reculent devant rien pour satisfaire leur désir, voir leur instinct grégaire alimentaire répugnante. De nos jours, cette adhésion du Dr Boubou Cissé minutieusement travaillée avec la complicité de vieux compagnons de feu Soumaila Cissé, nous confie-t-on, n’est pas surprenante. Et pour cause !

Depuis quelques semaines, des visites de terrains honoreuses à travers le pays sont organisées par certains cadres du parti. Malgré leurs interpellations en réunion du BPN, ils n’ont jamais pu justifier l’origine des fonds leur permettant de sillonner le Mali profond, indiquent nos sources.

Pire, la crédibilité du vice-président Salikou Sanogo est mise en cause vu son passivité vis-à-vis des agissements de certains cadres.

C’est ce qui explique la levée de boucliers de jeunes militants, sympathisants du parti contre certains cadres du BPN soupçonnés de fermer mes yeux sur cette OPA qui en dit pas son nom. D’où la question d‘un congrès extraordinaire du parti afin d’élire un président qui a de la personnalité et de l’autorité pour sauvegarder l’héritage légué par feu Soumaila Cissé que sont sur le point de dilapider certains pour des besoins « jugés alimentaires » par des militants qui les traitent même de « traîtres ». donc d’avoir trahi la mémoire du fondateur du parti URD.

Connu pour être un délit d’initié en politique, beaucoup de militants et de sympathisants se demandent que pourra apporter Boubou Cissé à leur parti, si ce n’est la dislocation, la poisse comme cela a été pour IBK et son régime.

Aussi, s’interroge-t-on tant au sein de l’URD que des observateurs avisé, que veut Boubou Cissé et ses « lieutenants » (tapis dans l’ombre) qui se sont battus pour qu’il intègre dans le parti ?

Comment comprendre que celui-là même comparé à un étudiant en matière de gestion des finances à son professeur Mamadou Igor Diarra, tout puissant ministre de l’Economie et des Finances qu’IBK et son régime ont osé le remplacer. Le résultat est connu puisqu’IBK et son régime ont chuté.

Pour des observateurs et cadres du parti avisés, c’est une façon de ramener IBK et son régime au pouvoir avec l’adhésion du Dr Boubou Cissé à l’URD avec comme objectif affiché, d’être le candidat du parti de celui qu’ils ont combattu jusqu’à sa mort.

Cette adhésion qualifiée au sein du parti de trahison de la part de celui que certains qualifient « d’imposteur » ne saura passer. D’où cette cascade de dénonciations.

L’indignation et la colère sont à leur comble avec l’entrée de Boubou Cissé dans l’URD. Pour bon nombre de militants que nous avons interrogés, l’objectif affiché de ce qui est qualifiée « de forfaiture » vise à casser, voir « à réduire l’URD en lambeau ».

D’où cette levée de boucliers au sein du parti de la poignée de mains pour déjouer ce hold-up politique de la part d’un délit d’initié ne reculant devant rien pour assouvir ses besoins et désirs. D’aucuns vous diront qu’il a un trésor qui serait estimé à des milliards rein que pour être le candidat de l’URD.

C’est ce challenge que des fidèles de feu Soumaila Cissé et non les moindres jurent de déjouer. Dans ce cas, nous assisterons à un duel épique. Enfin, boubou Cissé saura apporter quel plus pour ce parti qui regorge des cadres et des talents inestimables ?

En réalité comme dit cet adage : « On ne peut pas changer quelqu’un qui ne voit pas de problème dans ses actions et qui ne remarque jamais ses erreurs ». Que dire du MOREMA de Me Kassoum Tapo que d’aucuns disent être le lance missile du teigneux Dr Boubou Cissé?

Wait and see !

Bokari Dicko

 

Cascade de réactions :

Indignation et colère s’entrechoquent

« Apaisez les cœurs et prêchez la bonne parole ! », dixit Mamadou Igor Diarra

« Chers militants, sympathisants, allez par hameaux,campements, villages et villes et semez l’urd dans le cœur de chaque citoyen. Apaisez vos cœurs et prêchez la bonne parole de paix et d’amour! Ne vous lamentez point car je s’en notre victoire sur la terre maliens dans la grâce de Dieu ».

 Dr Ahmed Sow, ancien ministre, membre du parti :

Un suicide pour le parti…

« Je pense qu’il y a une majorité de responsables d el’URD qui ont été à l’école de soumaila Cissé, qui ont le sens de la dignité pour dire non à cette adhésion qui va jeter un discrédit total sur le parti. On ne peut pas combattre un régime et en moins d’un an, faire son candidat ? Cela n’a aucun sens, ni politiquement, ni éthiquement ? En acceptant l’entrée de Boubou Cissé à l’URD, cela un suicide pour le parti ; Personne n’accordera après ce forfait, du crédit à l’URD. Je sais qu’il y a des gens qui ont de la dignité, vont s’opposer à cette adhésion puisqu’ils ne pourront pas acheter tout le monde ?

 Me Boubacar Karamoko Coulibaly, ancien ministre, cadre politique avisé dans un tweet rappelle et s’indigne:

Non, on ne succède pas comme cela à un homme d’une telle dimension !

« Allô, ici, c’est à Bamako au Mali que ça se passe, pas à Paris en France. Contrairement à ceux de vos missi dominici qui continuent de croire que les manchettes et les interviews sur commande de médias français font toujours l’opinion au Mali où le désamour avec leur tuteur au service duquel ils sont effectivement est désormais patent.

Ko succession, kabako Fa Dounia! Comment succéder à un chef de famille politique dont l’on n’a jamais été membre ?

À la sortie des élections présidentielles de 2002 , Soumaïla Cissé avec certains cadres de l’Adema et des Chefs de Partis politiques qui avaient soutenu sa candidature ,qui déjà avaient cru en lui , dont votre serviteur, ont décidé de lier désormais leurs destins et leurs ambitions pour le Mali dans un projet politique porté par L’UNION POUR LA RÉPUBLIQUE ET LA DÉMOCRATIE ( URD) . 18 ans durant, ce Parti à forte capacité d’attraction, a continué à fédérer les maliens autour de son porte étendard, Soumaïla Cissé. Et cela était leur décision, leur choix souverain.

Non, on ne succède pas à un homme comme cela !

Non, on ne succède pas comme ça à un homme de cette dimension,  par malice, ni perfidie pour ne pas dire par effraction. 18 ans de labeur intense, souvent ponctuée de drames, des femmes et des hommes y ont laissé la vie, d’autres en ont perdu leurs postes et souvent familles et positions sociales après avoir subi toutes sortes de persécutions. Y compris de la part du régime dont cet homme a été un serviteur zélé.

Pendant toutes ces années, monsieur roulait carrosse et faisait goguette entre les bords du  Potomac et ceux du fleuve Niger.

Avait juré de rayer Soumaila Cissé de la liste des hommes politiques du Mali….

À moins que ce ne soit par affaiblissement de l’URD, rendre un service signalé à cet autre chef et candidat naturel de son Parti qui en accédant en son temps à une certaine responsabilité et dignité avaient juré de rayer Soumaïla Cissé de la liste des hommes politiques du Mali ?

Et je tenais cela de Soumaila Cissé en personne. Je suis prêt à en répondre face à lui au jugement dernier si jamais je mens sur lui en son absence. Gnini gali guèlin ! Dionkoloni kè lè ban na, nga o ta tou ma ban Soumaïla Cissé fan fè abadan ledzi. Comme quoi, certains peuvent avoir la rancune vraiment tenace.

Soumi n’a jamais été un manœuvrier, ni manipulateur…

Soumaïla Cissé n’était pas un homme qui agissait dans le dos des gens. C’était un homme qui se savait et qui faisait par humilité grand cas des autres. Non, Soumaïla Cissé n’a jamais été manœuvrier et manipulateur. C’était un homme de consensus. Sa position de retirer sa proposition de réforme au dernier congrès face  à la résistance de la majorité des congressistes en dit long en la matière. Lui aussi aurait pu dire je suis le Chef et le bras financier du Parti, donc il en sera fait comme je le veux. Au contraire il s’est presque excusé d’avoir été plus vite que ses camarades.

Les adeptes des mariages opportunistes…

Enfin, je découvre qu’en politique aussi, il y a désormais les adeptes des mariages opportunistes de Partis politiques porteurs. Mais le pauvre naïf que je suis n’entendra jamais la chose de cette oreille. Je suis furieux !

Bien à vous ! »

BKC

 F.T, militante de la première heure : C’est la poisse pour l’URD

« En acceptant l’adhésion de Boubou Cissé dans l’URD va nous apporter de la poisse. La présence de cet homme fera baisser notre valeur et notre popularité. C’est une trahison à l’endroit de feu Soumaila Cissé ».

D, militante : L’entrée de Boubou Cissé à l’URD ne nous fais pas peur…

«  Si Boubou Cissé sait ce qu’on pense de lui, osera-t-il parler de politique, à fortiori adhérer dans un parti, de surcroit l’URD ?

Cet acte ne nous fait pas peur, encore moins nous dérouter de notre objectif principal. Aujourd’hui, dans Bamako, parler du nom de Boubou Cissé, c’est courir des risques d’être agressé tellement que cet homme est impopulaire ?

Qu’il nous dise la raison pour laquelle il veut adhérer au parti ».

A.T, militant : L’arrivée de Boubou Cissé : Un non évènement…

« L’entrée de Boubou Cissé dans l’URD est un non évènement pour nous. Travaillons pour un candidat rassembleur, patriote et visionnaire ! Ceux qui l’ont fait entrer dans le parti, attendons de voir s’ils pourront atteindre leur objectif inavoué ? Prenez son argent ! Cela ne devrait vous dévier des vrais objectifs de notre parti qi est désigné un candidat qui pourra faire gagner notre parti lors de la présidentielle. C’est tout et rien d’autre ! Evitons les invectives et les attaques personnelles,».

F.S, militante basée en France : Je préfère la mort que l’aide de Boubou Cissé…

« Travaillons, redoublons d’efforts et évitons d’être distrait par cette situation. Boubou Cissé est venu à l’URD pour disloquer notre parti. Je vous rappelle que lorsqu’il était ministre des Finances, puis PM, il nous a fait voir de toutes les couleurs que nous n’allons jamais oublier. En tout cas, son arrivée n’augure rien de bon si nous restons els bras croisés !

Je suis à l’URD à cause de Mamadou Igor Diarra à qui j’ai promis d’aider, sinon j’allais déposer dès aujourd’hui ma démission de ce parti ».

D.M, militante : Nous n’accepterons jamais la candidature de Boubou Cissé…

« J’attends qu’on choisisse le candidat du parti à la présidentielle de 2022. S’il n’est pas mon choix, je démissionne et ne militerait plus dans un parti politique ! En amenant Boubou Cissé dans le parti, c’est pour casser le parti, voire el réduire en lambeaux. Nous n’accepterons jamais la candidature de Boubou Cissé ! Ceux qui ont travaillé pour qu’il intègre le parti à cause de son argent, peuvent continuer leur sale boulot. Ils nous trouveront sur leur chemin ! Je comprends maintenant pourquoi ils ont trainé la désignation du candidat du parti, c’était cette carte qu’ils préparaient ».

 B.T, militante : Antipathique, méprisant…

« Des femmes en état de grossesse sont décédées devant Boubou Cissé, sans qu’il ne lève le petit  doigt ; la crise scolaire ; le chômage des jeunes ; des civils et des militaires sont été tué au nord ; les avions cloués au sol pendant que Boubou Cissé était PM et ministre de l’Economie et des Finances sans qu’il ne trouve aucune solution idoine. Son arrivée à l’URD va nous apporter que de la poisse ! C’est un homme antipathique, méprisant, voire méchant !».

O.D : militant jeune : La bataille ne fait que commencer…

« Nous nous battrons pour régler cette entrée qui est une forfaiture provoquée par des cadres véreux, sans état d’âme. Cette arrivée de Boubou Cissé à Djenné est sans objet car, il ne pourra rien apporter de positif à notre combat qui d’accéder au pouvoir.  Il a été vu à l’œuvre. Son bilan aux finances et  la primature sont suffisant pour nous donner à réfléchir. Ceux qui l’ont choisi nous trouveront sur leur route. La bataille ne fait que commencer ».

 Pr Clément Dembélé : Feu Soumaila Cissé n’allait jamais accepter l’adhésion de Boubou Cissé…

« Si feu Soumaila Cissé était vivant aujourd’hui, il allait mourir à l’annonce de l’adhésion du Dr Boubou Cissé à l’URD. Ce parti qu’il a bâti toute sa vie sur des principes moraux qui allaient empêcher Boubou Cissé  d’y adhérer. Il n’allait jamais accepter que Boubou Cissé adhère à l’URD puisqu’il a été l’artisan de la chute d’IBK et de son régime qui ont fait énormément du mal à feu Soumaila Cissé. Les maliens ont vraiment raison de ne pas croire aux politiciens car leur seul objectif reste l’argent et le pouvoir.

Source : Mali Demain 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct