Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

“ABANDON EN PLEIN VOL” DU MALI: MACRON QUALIFIE DE “HONTE” LES PROPOS DU PREMIER MINISTRE MALIEN

Le Premier ministre malien Choguel Kokalla Maïga avait accusé samedi la France d’un “abandon en plein vol” avec sa décision de retraut de la force Barkhane.

Paris et Bamako ne s’entendent plus. Emmanuel Macron a qualifié jeudi de “honte” les accusations d'”abandon” du Mali par la France portées par le Premier ministre de transition Choguel Kokalla Maïga à la tribune de l’ONU.

“J’ai été choqué. Ces propos sont inacceptables (…) Alors que hier a été rendu l’hommage national à Maxime Blasco (tué au combat au Mali), c’est inadmissible. C’est une honte et ça déshonore ce qui n’est même pas un gouvernement” issu de “deux coups d’Etat”, a déclaré le chef de l’Etat en répondant à RFI en marge du dîner de clôture de la saison Africa 2020 à l’Elysée.

Demande faite au Mali de “chercher d’autres partenaires”

Le Premier ministre malien Choguel Kokalla Maïga, au cours d’une prise de parole à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies, a accusé la France d’un “abandon en plein vol” avec la décision du retrait de la force Barkhane, justifiant la nécessité pour son pays de “chercher d’autres partenaires”.

“La nouvelle situation née de la fin de Barkhane, plaçant le Mali devant le fait accompli et l’exposant à une espèce d’abandon en plein vol, nous conduit à explorer les voies et moyens pour mieux assurer la sécurité de manière autonome avec d’autres partenaires”, avait-il alors déclaré.

Source: bfmtv

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct