Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Université des sciences des techniques et technologie de Bamako : Le recteur injustement limogé par la ministre Assetou Founé Samaké

Adama Diaman Keita a été relevé de son poste de recteur de l’université, le 09 septembre 2018 selon le décret N° 2018-0712 du ministre de l’innovation et de la Recherche Scientifique, Mme Assetou Founè Samaké Migan. Un limogeage qui fait bruit au sein du rectorat car le recteur sortant est considéré comme une victime ou un abus du pouvoir de la nouvelle ministre  de l’innovation et de la recherche scientifique.

Par correspondance du 25 septembre dernier, la ministre de l’innovation et de la recherche scientifique informe Adama Diama Keita de son limogeage à la suite d’un décret du 09 septembre. Une vraie maladresse ou un abus du pouvoir d’une  ministre qui  n’est plus habilité à limoger un recteur car ce dernier relève  désormais du ministère de l’éducation nationale. Avec le remaniement ministériel du 9 septembre 2018, le ministère de l’enseignement supérieur a disparu de l’architecture gouvernementale, ses compétences sont désormais transférées au ministre de l’Education nationale. D’ailleurs, la passation de service a eu lieu un mercredi 13 septembre entre le Pr. Assetou Founé Samaké Migan et le Pr. Abinou Temé, ministère de l’éducation nationale.

La décision précipitée de limoger le recteur de l’USTT par Mme le ministre avant la passation de service relève de l’injustice et d’abus de pouvoir aux yeux des observateurs de la scène scolaire. Pourquoi cette précipitation de relever un responsable de son département avant de faire la passation ?  La question reste posée dans les couloirs du rectorat.

Après le limogeage de Adama Diaman Keita, les Allemands viennent lui décerner un trophée, le samedi dernier pour la qualité de ses recherches et sa performance managériale. Tenez-vous bien, un homme apprécié par les grandes institutions universitaires européennes pour la qualité de la recherche et performance managériale est mis à la touche par un ministre qui veut innover la recherche. Quel paradoxe !

Par ailleurs, les éloges ne manquent pas à l’endroit du désormais ex-recteur qui serait considéré comme l’un des recteurs le plus clean en matière de finance et management. Les autorités maliennes sont interpelées pour prendre des mesures draconiennes contre ce qu’il convient d’appeler conflit d’intérêt personnel au détriment de l’intérêt général

Dily Kane

Mali24

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct