Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Transition au Mali : la Russie et la Chine réaffirment leur soutien

L’enquête indépendante des Nations unies sur le présumé massacre de civils à Moura a été bloquée vendredi 8 avril dernier à l’ONU par la Russie et la Chine. Des spécialistes en géopolitique estiment que les autorités de la transition doivent savoir profiter de ce soutien stratégique de la Russie et la Chine.

 

La demande « d’enquêtes impartiales » a été formulée par la France, suite à des accusations d’exécutions des civils dans cette localité par l’armée malienne et des paramilitaires russes, le 27 mars dernier. Ces allégations de tueries des civils ont fortement été démenties par l’état-major des forces armées maliennes. Mais le ministre français des Affaires étrangères a mis en doute la version des autorités maliennes sur les événements survenus à Moura.

Une requête rejetée par la Chine et la Russie

La Russie et la Chine se sont toutefois opposées à cette enquête avec fermeté, expliquent des diplomates. Moscou et Pékin « ne voyaient pas la nécessité » de cette démarche, qu’elles jugent « prématurée », au moment où une enquête a été déjà ouverte par les autorités maliennes.

La diplomatie malienne insiste aussi sur le fait que les forces armées maliennes n’ont neutralisé dans la zone que des terroristes armés. Le gouvernement malien a également réaffirmé sa position de respecter les droits humains et les libertés fondamentales.

Deux « terroristes neutralisés » à Nara

Pendant ce temps, deux chefs terroristes ont été neutralisés par les FAMa dans la région de Nara. Il s’agit de Diadiè BAH, artificier et chef de JNIM d’Akor et Daye BAH, responsable de Zakat. Selon un communiqué de la DIRPA, ceux-ci sont responsables de la pose d’engins explosifs improvisés et d’exactions sur des populations dans la région de Nara.

Le même vendredi, le ministère russe des Affaires étrangères a félicité, dans un communiqué, le Mali pour sa « victoire éclatante » contre le « terrorisme ». Par ailleurs, il a qualifié de « désinformation » les allégations sur le massacre de civils par les forces armées maliennes et celles sur l’implication de mercenaires russes de la société privée Wagner dans l’opération.

Coopération russo-sino-malienne, un avantage pour redorer l’image du Mali

Pour des spécialistes en géopolitique, le soutien de la Russie et celui de la Chine sont avantageux pour le Mali, surtout en cette période de restructuration des relations diplomatiques, économiques et militaires. Ils soulignent que les autorités de la transition doivent savoir profiter de cette position stratégique pour rétablir la grandeur et l’image du pays.

Source : STUDIO TAMANI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct