Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

RPM: Crise dans les rangs des Tisserands

Le CDSRI-RPM, dirigé par Me Baber Gano, rejette la désignation de Dr Bocari Tréta comme candidat naturel à l’élection présidentielle prochaine et exige la tenue du Congrès sans délai

 

Le Collectif pour la défense des Statuts et Règlement Intérieur du RPM, dénommé CDSRI-RPM dirigé le Secrétaire général du Parti des Tisserands, Me Baber Gano a animé, le jeudi 17 février dernier, dans l’après-midi au siège de la section CV du RPM, une conférence de presse au cours de laquelle, il a clarifié les positions du Collectif sur la vie du parti qui traverse des moments difficiles, suite à la tenue des 3èmes assises du Comité central les 28 et 29 décembre 2021 dont la résolution générale a désigné le président du parti, Dr Bocari Tréta, candidat naturel du RPM à l’élection présidentielle prochaine.

Selon le président du Collectif Me Gano, cette décision est une violation des Statuts et Règlement du parti. Il estime que le Congrès est la seule instance habilitée à modifier leurs textes et à désigner un candidat à l’élection présidentielle. A cette occasion, le conférencier principal était entouré par, entre autres membres du Collectif, l’honorable Moussa Timbiné, Mahamane Baby, Belco Samassekou, Issa N Traoré, Salia Togola.

A l’entame de ses propos, Me Baber Gano, a levé toute équivoque, en précisant que le Collectif qu’il dirige n’est contre personne et se bat pour le respect des statuts et règlement du parti. Et de laisser entendre que le Collectif a pour objectif de veiller sur le bon fonctionnement du parti, de maintenir l’unité et la cohésion, et l’organisation du congrès statutaire, conformément aux Statuts et Règlement du parti.

Avant de rappeler que le 27 décembre 2021, s’est tenue à la maison des aînés, la rencontre entre BPN – RPM et les élus, couplée aux troisièmes Assises du Comité central, tenues les 28 et 29 décembre 2021 au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba de Bamako.

Selon le président du Collectif, les 3ème Assises du Comité central ont été émaillées par des violations graves des Statuts et Règlement Intérieur du parti, rendant ainsi la résolution générale et les motions spéciales non conformes aux dispositions statutaires et réglementaires. Toutefois, le conférencier dénonce les tripatouillages de l’article 43 du règlement intérieur qui vont à l’encontre des statuts de leur parti. « Le Congrès est la seule instance habilitée à modifier nos textes et à désigner un candidat à l’élection présidentielle », a souligné Me Gano. Pour lui, «  loin de toute idée de rejet de la tenue d’un Comité central qui est et demeure un organe d’orientation et de contrôle de la vie du parti ». Avant de préciser que «  notre combat s’inscrit en droite ligne du respect des Statuts et Règlement Intérieur qui s’imposent non seulement aux militants à la base, aux cadres et surtout aux premiers responsables ».

Au regard de ce qui précède, le président du Collectif, Me Baber Gano, s’interroge « Comment comprendre la désignation d’un candidat sans appel à la candidature, sans commission d’investiture et sans congrès ? ».

C’est pourquoi, informera t-il, que suite à la violation des textes du parti, des cadres  membres du Bureau politique national du RPM, ont décidé en toute responsabilité de la création du Collectif pour la défense des Statuts et Règlement Intérieur du RPM (C.D.S.R.I – RPM). Un collectif qui se veut rassembleur de tous les militants et militantes du parti autour des valeurs fondamentales, dans l’unité, dans la cohésion et dans le strict respect des textes.

C’est pourquoi, Me Gano a indiqué que le Collectif a assigné le Président du parti Bocari Tréta devant le Tribunal de Première Instance de la Commune II du District de Bamako aux fins d’annulation de la Résolution générale et de la motion spéciale à lui accordée pour remembrer les bureaux nationaux issus du 4me Congrès du parti en l’occurrence BN-UJ, BN-UF et BPN. Le délibéré est prévu pour le 02 mars 2022, a-t-il annoncé.

Avant de déclarer que «  le Collectif se démarque de la résolution générale et des recommandations spéciales adressées au Président du parti, en rejetant la désignation du Président du parti, Dr Bocari Tréta comme candidat naturel à la prochaine élection présidentielle en violation flagrante des articles 78,79 et 80 des Statuts du RPM, sans congrès, sans commission d’investiture et sans appel à candidature ».

En définitive, le Collectif pour la Défense des Statuts et Règlement Intérieur du parti exige la tenue statutaire du Congrès sans délai pour la redynamisation et la normalisation du fonctionnement de notre parti.

AM Touré

Source : 22 Septembre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct