Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Rentrée parlementaire de la session d’avril 2020 : Bientôt la mise en place d’une inter-commission pour pouvoir travailler sur les urgences

Hier, lundi 6 avril 2020, la session ordinaire d’avril 2020 de l’Assemblée Nationale du Mali, la dernière session de cette 5ème législature, a ouvert ses portes. La cérémonie d’ouverture solennelle était présidée par le président de l’hémicycle, l’honorable Issaka Sidibé, en présence du Premier ministre, Dr Boubou Cissé et des honorables députés. Dans son discours, l’honorable Issaka Sidibé a fait savoir que 477 lois ont pu être adoptées lors de cette 5ème législature. Avant d’ajouter que bientôt, il y aura la mise en place d’une inter-commission pour pouvoir travailler sur les urgences et les priorités qui seront déterminées par le Gouvernement.

 «Cette session d’avril sera la toute dernière de notre mandat de député de la 5ème Législature. Constitutionnellement prévue pour 90 jours, elle sera certainement écourtée du fait de la rentrée parlementaire de la 6ème Législature. En effet, dans moins d’un mois, si Dieu le veut, nous atteindrons l’échéance fixée par la loi de prorogation, c’est-à-dire le 2 mai 2020. Je voudrais donc, par anticipation, mettre cette cérémonie solennelle à profit pour vous remercier et vous féliciter, chacun et chacune, pour tout ce que nous avons pu réaliser ensemble, pour le Mali, au cours de cette 5ème Législature. Je veux parler, entre autres, des 477 lois que nous avons pu adopter, des intenses activités de contrôle de l’action gouvernementale comprenant des séances d’Interpellation du Gouvernement, des Motions de censure, des nombreuses Questions orales et des Questions d’actualité, des missions de terrain, des créations de commissions d’enquête parlementaire, etc. », a déclaré le président de l’Assemblée nationale, l’honorable Issaka Sidibé. Avant de signaler les actions menées par l’Institution dans le cadre de la diplomatie parlementaire. «Chers collègues, le temps qui nous reste ne sera peut-être pas suffisant pour accomplir beaucoup d’activités parlementaires, surtout avec la campagne électorale pour le 2ème tour des législatives. Mais, j’estime que nous pourrions rapidement mettre en place une inter-commission pour pouvoir travailler sur les urgences et les priorités qui seront déterminées par le Gouvernement. En outre, jusqu’au 2 mai 2020, nous devrions être à même d’exercer convenablement notre mission régalienne de contrôle de l’action gouvernementale ainsi que toutes autres activités en lien avec notre statut », a-t-il dit. A ses dires, la présente session ordinaire s’ouvre également au moment où la démocratie malienne est mise à l’épreuve, à travers l’organisation de nouvelles élections législatives. « Ces élections dont le 1er tour a eu lieu le 29 mars 2020 permettront, d’une part, de mettre en place une nouvelle Assemblée Nationale et, d’autre part, serviront de levier pour la mise en œuvre d’autres résolutions et recommandations du Dialogue National Inclusif, particulièrement celles relatives aux reformes politiques et institutionnelles en chantier. A cet effet, je formule le vœu que l’ensemble de ces opérations électorales se déroule dans la plus grande sérénité pour la stabilité de notre pays et le confort de la démocratie malienne. L’occasion est bonne pour inviter les électeurs des circonscriptions concernées par le 2ème tour à s’acquitter de leur devoir civique, le 19 avril, afin de parachever le processus électoral», a-t-il dit. Par ailleurs, l’honorable Issaka Sidibé a mis l’accent sur la Pandémie du coronavirus. « Face à cette pandémie qui a déjà touché plus de 180 pays et causé des milliers de morts, je voudrais inviter nos compatriotes à la sérénité, à la vigilance et à signaler tout cas suspect pour permettre une prise en charge rapide. Je voudrais surtout exhorter nos populations à s’approprier toutes les mesures édictées par le Conseil Supérieur de la Défense Nationale et les autorités sanitaires maliennes dont nous saluons les remarquables efforts dans la riposte contre le virus », a déclaré le président de l’hémicycle. Pour l’honorable Issaka Sididé, la seule vraie arme contre Covid 19 demeure la prévention et le respect des gestes barrières. «Soyons tous disciplinés et responsables face à ce dangereux virus qui tue par milliers. Respectons à la lettre toutes les mesures d’hygiène individuelles et collectives utiles ainsi que toutes les consignes données par les autorités sanitaires et sécuritaires.   En tout état de cause, la pandémie du COVID19 aura prouvé à suffisance la vulnérabilité de l’humanité toute entière et de l’économie mondiale. Elle a entraîné un revirement spectaculaire dans la gestion des crises sanitaires et dans les mouvements de populations, à travers le monde. D’ailleurs, je pense sincèrement que cette pandémie doit être également comprise comme une vraie leçon de sagesse divine qui instruit au monde entier d’être davantage solidaire », a souligné l’honorable Sidibé.

Aguibou Sogodogo

SourceLe republicain mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct