Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Rassemblement du vendredi 05 juin : «Notre objectif, c’est le départ du Président de la République», déclare Issa Kaou N’Djim

Le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD), la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko (CMAS), l’Espoir Mali Koura (EMK) ont conjointement animé une conférence de presse ce samedi 30 mai au siège de la CMAS. Lors de cette conférence, ces trois organisations ont fait une déclaration commune dans laquelle elles appellent le peuple malien à un grand rassemblement le vendredi 05 juin prochain pour demander la démission du Président de la République et de son régime.

Selon le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD), la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko (CMAS), l’Espoir Mali Koura (EMK), le régime d’IBK est caractérisé par plusieurs maux dont entre autres : une gestion catastrophique de la crise multidimensionnelle ; des atteintes à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du pays ; une armée laissée à l’abandon ; la remise en cause des valeurs et principes de la République ; les droits et libertés individuels et collectifs en péril ; l’abandon des secteurs clés de l’activité socioéconomique ; l’impasse d’une voie électorale désormais hypothéquée. Ces tares ont toujours été dénoncées par les opposants d’IBK depuis son premier mandant à nos jours. En témoignent les multiples marches, meetings et autres manifestations du FSD, de la CMAS et leurs alliés. Certaines de ces manifestations ont abouti, d’autres non.

Cependant, cette fois-ci, la CMAS, le FSD et l’EMK ne se limitent pas à des simples dénonciations. Ils s’attaquent à la source du mal en demandant la démission du Président de la République et de son régime. Pour se faire, ils ont appelé le peuple Malien à un grand rassemblement le vendredi 05 juin prochain au monument de l’indépendance à partir de 14h00.

Pour Dr Choguel Kokala Maïga, représentant le FSD, c’est un nouveau départ qui se dessine  pour le peuple Malien. « Nous voulons un nouveau départ pour le peuple malien. A partir d’aujourd’hui, nous voulons qu’il y ait un nouveau contrat politique, social entre le peuple malien et les acteurs», a-t-il annoncé.

Après le départ d’IBK, Issa Kaou N’Djim souligne que le peuple se mettra ensemble pour définir un nouveau contrat social. « On ne parle de coup d’Etat, on parle de la démission du Président. Si le peuple sort massivement, il n’a pas d’autre choix que de démissionner », a souligné M. N’Djim.

Le FSD, la CMAS, l’EMK et leurs alliés se lancent ainsi dans un combat laborieux. Pourront-ils arriver à faire démissionner démocratique le Président de la République ? Ou ce combat va se terminer en queue de poisson comme l’ont été certaines de leurs luttes ? Attendons de voir. Le temps est le meilleur juge.

Yacouba TRAORE

Source: Zénith Balé

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct