Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Présentation des vœux de nouvel an : L’URD félicite Soumaila Cissé

La cérémonie de présentation de vœux des militants de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) au président du parti, Soumaïla Cissé, a eu lieu, samedi 12 janvier 2019, au jardin du Palais de la Culture, Amadou Hampathé  Bah.

Le président des jeunes de l’URD, Abdramane Diarra, la présidente du Mouvement des Femmes, le vice-président du parti, Pr. Salikou Sanogo ont souhaité les vœux de bonne année au président du parti. Ils ont signalé les difficultés que traverse le Mali. « Jamais notre tissu social n’a été aussi fragilisé. Le front social en ébullition, les grèves dans tous les ordres professionnels… Ce n’est pas tout. Elle continue avec celle de l’Union nationale des travailleurs du Mali », a souligné Abdramane Diarra. Selon lui, les élections de 2018 n’ont pas permis la manifestation de la vérité des urnes. Il a ajouté :  « Qu’il me soit permis ici de remercier les jeunes qui ont permis d’avoir un résultat honorable. L’avenir, c’est l’URD. Nous en sommes convaincus. Et nous ne ménagerons aucun effort pour la victoire du parti lors des élections générales de 2019. » Il a ajouté qu’ils souhaitent une tournée et une conférence des cadres à l’intérieur du pays. Les premiers responsables du parti, ont, aussi, noté la crise politique due aux contestations des résultats de l’élection présidentielle, de la prorogation du mandat des députés, la crise socio-économique avec plusieurs grèves, la crise sécuritaire dont les victimes sont nombreuses. Ils ont félicité le chef de file de l’opposition pour sa lutte pour la sauvegarde de la démocratie. Selon Soumaila Cissé, les Maliens vivent dans une angoisse permanente, nourrie par une pauvreté indescriptible, une misère sans nom et une insécurité totale. Il a indiqué qu’avec ce régime, le Mali se dirige vers l’abîme. Notre pays, a-t-il dit, a urgemment besoin de nouvelles propositions, d’autres perspectives, d’autres raisons d’espérer. « Rien ne pourra se construire dans le mensonge. Le droit à la vérité est inaliénable », a dit le président du parti. Cette vérité doit, a-t-il souligné,  être dite sur la corruption, la situation sécuritaire, la crise financière et économique. Il a affirmé que le pays a besoin d’un véritable dialogue national et inclusif. Pour lui, le dialogue ne peut être brandi partout comme un faux argument : « Au Mali, il faut un vrai dialogue politique républicain. » Soumaila Cissé, pense que le  dialogue républicain doit déboucher sur un accord politique concernant la gestion des crises qui secouent le pays. Il s’est engagé  à tout donner, au présent, pour que demain, notre pays vive en paix et que s’ouvre pour les enfants une réelle espérance, un avenir radieux. Soumaila Cissé est convaincu que, malgré toutes les crises actuelles, un Mali pacifié et réconcilié est possible.
B.D 

Source: Canard Déchaîné

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct