Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mois de la solidarité : Le Président Assimi au chevet des personnes âgées

Le mois de la solidarité et de l’exclusion sociale est l’occasion choisie par les autorités maliennes pour faire parler leur cœur. Dans le cadre du mois de la solidarité de cette année, le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta a rendu visite le samedi 9 octobre 2021, à la femme la plus âgée du district de Bamako, Maimouna Sangaré à Niomirambougou dans la commune III.

Au cours de cette visite, le Colonel Assimi Goïta a offert un important lot de dons à la doyenne, Maimouna Sangaré. Ce don était composé d’une couverture, un tapis de prière, un bélier, du haricot, des noix de colas, des habits et une enveloppe d’un million de FCFA. Étaient présents, le ministre de la Santé, le ministre délégué auprès du ministre de la santé ainsi que des autorités administratives et coutumières de la commune III. L’objectif de cette visite du Président de la Transition était de s’imprégner de l’état de santé de la doyenne et de prendre conseil auprès d’elle.

Toujours dans cette même dynamique, la délégation de la présidence, avec à sa tête la conseillère spéciale du président de la transition Assimi Goita,  en tournée dans la Cité des rails, dans le cadre des activités du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, est arrivée à Bafoulabé, mercredi 6 octobre 2021. Elle a lancé deux journées de consultation gratuite et de don de médicaments. Au Centre de santé communautaire (CSCOM) de Bafoulabé, le Colonel Assan Badiallo Touré s’est prêté à l’exercice d’agents de santé en portant une blouse pour consulter une vieille dame, âgée de près de 70 ans. Celle-ci souffre, depuis trois ans, de plusieurs maladies, dont la tension, des maux au niveau du genou, etc. Cette première consultation par Colonel Assan Badiallo Touré a marqué le démarrage de la semaine de santé dans ce cercle. Femme, vieux, jeunes, enfants et adultes, tous ont été consultés gratuitement dans ces trois centres de santé et des médicaments leur ont été offerts gracieusement, grâce aux œuvres sociales du Président de la transition.

Cette tradition est perpétrée par des différents présidents qui se sont succédé à la tête du Mali. Pendant tout le mois d’octobre et cela sur l’ensemble du territoire, les gestes de solidarité doivent se multiplier en faveur des personnes défavorisées et surtout envers celles qui sont âgées. Cette initiative qui a débuté depuis 2015 et qui se poursuit de   nos jours a-t-elle réellement un impact sur la société ? Cette question revient sur plusieurs lèvres.

Au-delà de cette visite à la doyenne de Bamako, et celle de la conseillère du président, plusieurs autres personnes vivent des situations extrêmement difficiles. Pour rappel, selon la banque mondiale, la pandémie et la crise socio-politique suite au coup d’Etat ont plongé le Mali dans une récession économique. Le PIB réel se serait contracté reflétant la baisse de la demande mondiale, s’y ajoute la chute de la production cotonnière et la faible performance de la filière agricole qui sont autant de facteurs d’aggravation de la pauvreté et surtout en milieu rural.

Avec l’intensification des attaques dans le centre du pays, le nombre de déplacés est monté en flèche, illustration du camp de réfugié de Faladiè. C’est le moment propice pour l’Etat de venir en aide à toutes ses personnes qui sont réellement dans le besoin et qui vivent dans la précarité. Par ailleurs, cette action de solidarité ne doit pas se limiter seulement à Bamako et ses alentours, il faudra intensifier ces gestes vers l’intérieur du pays qui vit une situation encore beaucoup plus compliquée.

Ahmadou Kanta

Source: L’Observatoire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct