Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : Elimination prématurée des aiglons du Mali du tournoi UFOA-A

Face à l’élimination prématurée des aiglons du Mali du tournoi UFOA-A, le ministre des Sports Mossa Ag Attaher reconnait qu’il y a eu une « défaillance » à quelque part.

Suite à l’élimination précoce de l’Equipe nationale Juniors du Mali de la phase éliminatoire de la Coupe d’Afrique U-20 Zone A au Sénégal, le ministre de la Jeunesse et des Sports a fourni, samedi, des éléments de réponse relatifs à ce fiasco. D’après Mossa Ag Attaher, tous les membres de la délégation malienne avaient été testés négatifs avant leur départ au Sénégal. Toutefois, il reconnait qu’il y a eu une « défaillance » à un niveau.

La sortie prématurée de l’Equipe nationale juniors du Mali du tournoi éliminatoire de la Coupe d’Afrique U-20 Zone A, au Sénégal, suscitent toujours des interrogations. Cependant, à l’issue d’une réunion extraordinaire avec les membres de son cabinet et les services rattachés de son département, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher a apporté, samedi, de nouveaux éléments sur ce dossier. « J’ai tenu à informer l’opinion sur la situation des juniors maliens, testés positifs au Covid-19. Depuis quelques jours, nous avons pris attache avec le ministère de la Santé pour faire un travail d’édification sur la situation. Aujourd’hui, nous disposons d’éléments nécessaires pour donner une réponse réelle. Après avoir reçu des réponses à la demande que j’ai exprimée, je peux affirmer, avec des preuves fournies par des services de Santé en charge de la réalisation des tests Covid19, que l’ensemble de la délégation malienne a été testé négatif avant son départ. A travers le ministère de la Jeunesse et des Sports, le Gouvernement du Mali confirme donc que les Aiglons, à leur départ, étaient entièrement testés négatifs », a-t-il déclaré.

En revanche, le ministre Ag Attaher a ressorti un deuxième point qui, selon lui, a eu un impact direct sur le résultat négatif des Champions d’Afrique en titre.

« La CAF a mis en place de nouvelles dispositions, assorties de recommandations qui stipulent clairement que les équipes nationales doivent prévoir toujours un effectif supplémentaire pour pallier les éventualités de cas positifs en leur sein. C’est pourquoi, le nombre suggéré par la CAF est passé de 20 à 30 joueurs. Et cette disposition est censée être prise par l’ensemble des équipes engagées dans les compétitions. Malheureusement, elle n’a pas été respectée ni avec les Aigles, en Namibie, ni avec les Aiglons, au Sénégal », a-t-il confié.

Puis d’ajouter « J’ai le devoir de reconnaitre que, quelque part, il y a eu défaillance. Nous avons pris des dispositions pour qu’elle soit corrigée. En attendant cette correction, j’ai instruit à tous les services compétents en la matière de tirer toutes les leçons et conséquences ».

Ases dires, toutes les dispositions seront prises pour que de telles situations ne se reproduisent plus. «Plus jamais, on ne peut tolérer que les efforts fournis par le gouvernement, afin que nos équipes remportent des victoires, soient compromis. Parce que, quelque part, quelqu’un n’a pas joué son rôle. Les décisions nécessaires seront prises et nous veillerons personnellement à ce que les effectifs prévus soient disponibles », a-t-il conclu.

En dépit des éléments, des zones d’ombres restent subsistent sur ce dossier, notamment la question de savoir le lieu de contamination des membres de l’équipe, pourtant déclarés négatifs à Bamako, le 17 novembre. Puis testés positifs, deux jours plus tard, au Sénégal.

Avec L’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct