Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali-Conakry : plus de 1000 tonnes de Coton fibres Malien exporté vers le port de Alport Conakry

Le vendredi dernier s’est tenu à Kourémalé à la frontière guinéenne la cérémonie de lancement du premier convoi de balle de coton sur le corridor Conakry-Bamako. Cette cérémonie a enregistré la présence du Ministre du Développement Rural M. Modibo KEÏTA, la ministre des transports et des Infrastructures, et plusieurs autres personnalités.

Cela fait plus de 20 ans que le coton malien n’avait pas transité par le Port de Conakry. Mais aujourd’hui ce port est une aubaine pour les courageux producteurs de coton en particulier et les millions de maliens qui vivent directement ou indirectement des retombées du coton en général afin d’avoir leur pain quotidien.

A en croire les informations, c’est grâce à l’offensive commerciale, Alport Conakry qui sous l’égide du port autonome de Conakry a mené plusieurs démarches auprès des opérateurs économiques Maliens afin de les incités d’exploiter le port de Conakry. On souligne aussi que ces démarches ont abouti à l’ouverture d’une représentation d’Alport Conakry Bamako, à la signature d’un protocole d’accords de 300.000 tonnes avec les grands Moulins du Mali, et avec d’autres Opérateurs économiques Maliens. Au Total, 1000 tonnes de cotons fibres réparties entre 30 camions ont pris le départ à Kourémalé vers la Guinée Conakry à travers Alport Conakry.

Selon le chef du département du ministère du Développement Rural M Modibo KEÏTA, le coton reste un espoir sûr pour le Mali au regard du rôle important qu’il joue dans le développement économique, politique, social et culturel du Mali.

« Sa transformation locale étant encore peu significative, seule son exportation reste pour le moment la solution de sa valorisation. Il importe donc de transcender notre continentalité pour diversifier les voies et moyens de faciliter l’accès de notre coton au marché international » indique le ministre M. Modibo Keita.

Notons que ce lancement du corridor Conakry-Bamako pour le coton est un grand ouf de soulagement pour la CMDT qui avec une production de plus de 770.000 tonnes de coton graine est le plus grand chargeur du Mali. Elle contribue pour environ 4% dans la formation du PIB et assure plus de 10% des recettes d’exportation.

A travers cette ouverture du corridor Conakry-Bamako la direction d’Alport veut hisser le Port de Conakry au rang des ports hautement compétitif de la sous-région, elle permettra aussi de renforcer davantage les liens de fraternité entre le Mali et la Guinée.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct