Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali-Cedeao : Que peut faire Faure ?

Le Président de la Transition, Colonel Assimi Goïta a sollicité le Président togolais Faure Gnassingbé pour faciliter le dialogue avec les acteurs régionaux et plus largement le dialogue avec l’ensemble de la communauté internationale pour trouver un compromis pouvant nous permettre de sortir de la crise. Que peut faire Faure ? Si le facilitateur choisi par Bamako a la confiance du Colonel Assimi Goïta, il est en froid avec certains de ses homologues à cause de sa proximité affichée et assumée avec la junte malienne.

 

Les 3 et 4 mai 2022, le Président de la Transition, Colonel Assimi Goita a dépêché une délégation à Togo sous la conduite du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop. Elle comprenait aussi le ministre de l’économie et des finances, Alfousseini Sanou et sa collègue des transports et des infrastructures Mme Dembélé Madina Sissoko.

« Nous avons, au nom du président de la transition, sollicité le président Faure Gnassingbé (…) pour faciliter le dialogue avec les acteurs régionaux et plus largement le dialogue avec l’ensemble de la communauté internationale pour trouver un compromis pouvant nous permettre de sortir de la crise », a souligné le chef de la diplomatie malienne. Que peut faire Faure ? Le Président togolais peut-il trouver un terrain d’entente entre le Colonel Assimi Goïta et les Chefs d’Etat de la Cedeao ? Difficile d’y répondre.Maisil faut souligner que le Président Faure Gnassingbé mène depuis quelques mois des discrètes tractations. Le 19 janvier 2022, soit dix (10) jours après la prise des sanctions contre le Mali, il a effectué une visite discrète à Bamako. Ce voyage s’inscrivait, selon Togo24, dans le cadre des efforts diplomatiques menés par les chefs d’Etat ouest-africain en vue de trouver une issue à la crise malienne. Après Bamako, le chef d’Etat du Togo a mis le cap sur Dakar où il a un entretien avec le Président Macky Sall.

Faure en froid avec le ghanéen Nana Akufo-Addo

Le 14 avril dernier, le Président Faure Gnassingbé était en opération lobbying à Abidjan auprès du Président Alassane Ouattara. Le dossier malien était au cœur de cette visite. Avec le chef d’Etat ivoirien, le togolais a évoqué ses relations tendues avec le ghanéen Nana Akufo-Addo. Au sein de cette Cedeao, Faure Gnassingbé peut être fragilisé dans sa facilitation par ses prises de position. Selon Jeune Afrique, « la position de Lomé, qui souhaite mettre fin à l’isolement de Bamako, crée en effet des crispations au sein de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et avec son président en exercice ». Si le Président Faure Gnassingbé a la confiance du Colonel Assimi Goïta, il est en froid avec certains de ses homologues à cause de sa proximité affichée et assumée avec Bamako.

Le Président togolais compte beaucoup sur le poids de l’Ivoirien Alassane Ouattara pour peser dans la balance. A quelles conditions ? Bamako va-t-il accepter les 12 ou 16 mois actés par la Cedeao ? La Cedeao va-t-elle reculer pour accorder 18 mois ou plus à Bamako ?

En tout état de cause, la facilitation du Président du Togo, porte tous les espoirs de sortie à condition qu’on accepte des compromis de part et d’autres.

Source: L’Investigateur

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct