Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte contre le terrorisme : les FAMa à l’assaut dans le Liptako

Les Forces Armées maliennes (FAMa) continuent de consolider les acquis opérationnels face à des terroristes de plus en plus fébriles adoptant l’évitement et se confondant à la population comme mode d’action avec des capacités de nuisance reposant désormais sur la pose des engins explosifs improvisés, le sabotage des réseaux GSM, les tirs indirects et récemment des civils pris comme boucliers humains. À travers un communiqué rendu publique le 7 avril 2022 par l’Etat-major général des Armées, l’on peut aisément comprendre que les FAMa continuent de s’imposer dans le Liptako avec surtout le plan Maliko et l’opération Keletigui.

Lancés il y a de cela deux mois, le plan Maliko et l’opération Keletigui des Forces Armées et de sécurités engrangent des résultats énormes. Selon l’Etat-Major général des Armées, les forces maliennes maintiennent leur dynamique offensive de recherche et de destruction des terroristes et leurs sanctuaires dans le cadre du plan Maliko et de l’opération Keletigui.

« Depuis le dernier communiqué de l’État-major général des Armées en date du 22 mars 2022, en plus des activités de routine de sécurisation de foires, d’escortes, de relèves, de patrouilles de sécurisation des personnes et des biens, de même que la lutte contre la contrebande, l’intensification sur la recherche du renseignement et le contrôle de zone particulièrement au centre et au sud se sont poursuivies avec les actions majeures résumées comme suit : sur le théâtre Est de l’opération Maliko, avec l’Unité légère de Reconnaissance et d’Intervention (ULRI), les FAMA ont continué les reconnaissances offensives dans le Liptako à la recherche des sanctuaires terroristes dans le secteur d’Ansongo et de Ménaka », peut-on lire dans le communiqué.

Dans le même document, l’Etat-Major général des Armées estime que les unités FAMA continuent les reconnaissances et les patrouilles principalement orientées vers la sécurisation et la protection des populations civiles dans les secteurs de Tessit, Ansongo et Labbézanga face à un ennemi adoptant désormais l’évitement. « Sur le Théâtre Centre de l’opération Maliko, dans la région de Tombouctou, les efforts ont porté sur la précision du renseignement surtout après l’arrivée des soldats du Contingent du Recrutement Spécial dans cette localité. Les unités FAMa continuent leurs missions de sécurisation des foires hebdomadaires, escortent les forains de Diré et Tonka à Goundam », a-t-il ajouté.

Des terroristes neutralisés, des armes et matériels récupérés !

Dans la région de Ségou, selon ledit communiqué, les reconnaissances offensives dans différents secteurs ont permis la libération et l’approvisionnement en céréales des villages de Faba- Koura, Faba-Koro et Niebébougou dans la zone de Niono ; la neutralisation de quatre (4) terroristes dans la zone de Niono ; l’arrestation de six (6) terroristes ; la récupération de trois (3) AK-47, 01 KIA et deux (2) véhicules civils ; la destruction de quatre (4) engin explosif improvisé (EEI). En zone Sud, dans la Région de Nara, les efforts ont porté sur la collecte, la précision du renseignement. Par ailleurs, les reconnaissances offensives ont été menées dans la forêt du Baoulé avec comme bilan : trois (3) neutralisés ; trois (3) interpellés ; deux (2) engins explosifs improvisés (EEI) et deux (2) motos détruitrs.

L’Etat-Major explique aussi que dans le cadre de cette même opération, deux (2) fusils ; deux (2) motos ; six (6) téléphones et du matériau de fabrication EEI ont été récupérés. Selon le communiqué, dans les régions de Bougouni, Koutiala et de Sikasso, la zone de défense n°8 a mené des patrouilles de réassurance de la population dans les secteurs de Tandio, Danderesso et Zégoua. « Les patrouilles offensives des FAMA dans les Secteurs de Manfouné, Vanekui et Mandiakui ont permis d’enregistrer le bilan ci-après : quinze (15) terroristes neutralisés ; huit (8) armes récupérées dont un Fusil mitrailleur, un AK-47, quatre (4) carabines ; trois (3) talkies, quatorze (14) téléphones portables, un ordinateur portable récupérés ; douze (12) motos brûlées », ajoute le communiqué.

Enfin, l’Etat-major général des Armées rassure que les actions de recherches de renseignements, de surveillance, de poursuite et de neutralisation des terroristes dans leurs sanctuaires poursuivront, et leurs interpellations dans les zones urbaines continueront. L’Etat-major général des Armées invite les populations à se démarquer des terroristes pour minimiser les risques de dommages collatéraux sachant que la leçon apprise pendant les dernières actions confirme l’emploi de civils comme des boucliers humains.

Amadou Kodio

Source : Ziré

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct