Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lancement du Secteur Centre de la force onusienne au Mali La MINUSMA dévoile les raisons de ce déploiement

Comme toutes les deux semaines, les responsables de la MINUSMA  ont animé, le jeudi 4 juillet dernier, un point de presse dans leur Quartier Général, à Sénou. Au cours de ce face-à-face avec les hommes de médias, ils sont revenus sur les différentes activités réalisées par la mission onusienne au Mali.

L’occasion a également été mise à profit par la porte-parole de la MINUSMA, Myriam Dessables et la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général en charge du pilier politique, Mme Joanne Adamson, d’évoquer les raisons qui ont motivé le lancement du Secteur Centre et le renouvellement du mandat de la Mission au Mali.

Dans son intervention, la porte-parole de la MINUSMA,  a rappelé que le 24 juin dernier, à Mopti, un nouveau Secteur Centre de la Force de la MINUSMA a été lancé. La création de ce secteur a pour but d’améliorer la coordination des efforts de la MINUSMA et des Forces de défense et de sécurité du Mali pour mieux protéger les civils et faciliter l’application d’une stratégie globale dirigée sur le plan politique par le Mali. Il s’agit aussi de réduire les violences intercommunautaires et faciliter le retour de l’Autorité de l’État dans la région. « La MINUSMA continuera de compter au maximum 13 289 militaires et 1920 policiers et tous les moyens nécessaires pour accomplir son mandat« , a-t-elle précisé

Myriam Dessables a signalé que, du 16 au 23 juin 2019, la Police de la MINUSMA a effectué 808 patrouilles dont 174 patrouilles conjointes avec les FSM dans les régions de Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal et le District de Bamako.

A l’en croire, le 1er juillet dernier, à Bamako, le projet intitulé  » Promotion de la paix par l’intégration socio-économique des jeunes à Bamako et Mopti  » a été lancé. Ce projet, dit-elle, vise à soutenir des actions de promotion de la paix à travers la formation professionnelle de jeunes hommes âgés de 18 à 26 ans, en mettant l’accent sur les talibés ou étudiants des écoles coraniques de certains quartiers de Bamako et de la ville de Mopti. Elle a fait savoir que ledit projet est cofinancé par la MINUSMA, le Royaume de Suède à hauteur de 182 millions de FCFA (environ 313 610 USD) à travers le Fonds fiduciaire. A ses dires, le lancement à Mopti est prévu pour le 8 juillet.

Elle a ajoutéra que des changements ont été opérés au sein du leadership de la Force de la MINUSMA avec l’arrivée du nouveau Commandant adjoint, le Général Paul Ndiaye du Sénégal et le nouveau Chef d’Etat-major, le Général Gougeon de la France.

Pour sa part, Mme Joanne Adamson, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général en charge du pilier politique de la MINUSMA a livré quelques détails sur la Résolution 2480 adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU, le 28 juin dernier, prorogeant d’un an supplémentaire le mandat de la MINUSMA. Selon elle, les deux priorités stratégiques de la mission onusienne au Mali sont:  appuyer la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali et faciliter l’application d’une stratégie globale dirigée sur le plan politique par le Mali afin de protéger les civils, de réduire les violences intercommunautaires dans le centre du Mali notamment.

Y K

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct