Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Goundam : Des ressortissants s’impliquent dans la lutte contre les violences

Goundam, 20 juin (AMAP) Le Collectif des ressortissants du Cercle de Goundam a rencontré, mercredi, toutes les communautés et les groupes armés, pour des discussions en vue de mettre fin aux violences qui secouent actuellement tout le Cercle, a constaté l’AMAP.

C’est une initiative des fils du terroir, en vue de multiplier les occasions de discussions. Les initiateurs ont adopté une approche, participative. Ils ont rencontré directement des communautés dans leurs communes, villages et fractions, pour discuter de paix, de sécurité et de cohésion sociale, en marge de la grande rencontre de mercredi qui à lieu au chef-lieu de Cercle.
La rencontre a regroupé de nombreuses personnalités de tous les horizons venues apporter leur contribution, à travers des débats et discussions pour parvenir à des solutions aux problèmes de securité et d’instaurer une paix durable à Goundam, en luttant contre le phénomène de l’insécurité.
Environ une soixantaine de ressortissants de la contrée, des femmes et des hommes, ont sillonné et échangé durant six jours avec les différentes communautés de plusieurs localités.
Au cours de cette conférence de Goundam, le coordinateur du Collectif, Tiémoko Mahamane Maiga, a fait aux participants la synthèse des recommandations, propositions et suggestions recueillies auprès des communautés. Mr Maiga a situé le cadre de leur démarche motivée par la fibre patriotique,
Au cours des débats, les participants ont dénoncé le comportement des bandits armés. Ils ont souhaité que les proches des bandits cessent de couvrir leurs enfants. Ils ont également émis le voeux que de telles rencontres se multiplient en vue d’en appeler à la conscience collectives à cultiver la paix et la quiétude.
Les groupes armés, qui sont près de 30 dans le Cercle de Goundam, présents en grand nombre dans la sale, ont déploré et regretté le comportement des bandits. Ils se sont proposés pour des missions de patrouilles, afin de traquer les criminels. Pour ce faire, ils ont demandé l’appui de l’État.
Des participants ont aussi suggéré la nomination d’un Cadi dans chaque Commune pour juger les bandits et autres cas éventuels de criminalité. Ils ont également proposé la construction de prisons à Raz-El-Ma ou à Koigoumo où seront détenus tous les criminels suspects.
La rencontre, qui s’est tenue à l’hôtel de ville de Goundam, a enregistré une forte présence de toutes les communautés du Cercle. Elle a aussi été ponctuée par plusieurs interventions, notamment du premier adjoint du maire de Goundam, Mahamoudou Sall, du Député Zidby Ould Sidi Mohamed.
Des motions ont été faites par les différentes délégations de Diré, d’Acharane (Région de Tombouctou) réputés être l’épicentre de l’insécurité. Dans son intervention, le préfet adjoint, Ibrahim Koita, a salué l’initiative des ressortissants de la localité, tout en espérant que cette rencontre ramène la paix et la sécurité, en vue d’amorcer le développement du Cercle.
AAT/MD (AMAP)

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct