Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Festival International de la Caricature et de la Bande Dessinée de Bamako (FESCAB) La Femme au cœur de la 2e édition

Le musée national de Bamako a abrité la cérémonie officielle de lancement de la deuxième édition du Festival International de la Caricature et de la Bande Dessinée de Bamako (FESCAB), ce jeudi 22 novembre 2018. Placée sous le haut parrainage de Mme le ministre de la culture, cette deuxième édition du FESCAB a pour thème « Femme et développement ». C’était en présence du président du FESCAB, M. Adama Djongon.

 

Cette  cérémonie  officielle de lancement a été marquée par la présence de hautes personnalités dont l’ambassadeur du royaume de Belgique au Mali, S.E.M Andrien Théâtre ; du représentant de l’Union Européenne au Mali ;  du représentant de l’ONU Femme et du secrétaire général du ministère de la culture représentant Mme le ministre, M. Andagoly Guindo et du célèbre chroniqueur Ras-Bath.

Co-organisé par l’entreprise TRIPLE « A » et le Journal « l’ESPOIR », le FESCAB, selon le document de presse,  est une initiative qui vise à promouvoir le dessin en l’orientant comme un outil d’éducation, de communication de sensibilisation mais aussi de liberté d’expression. L’objectifrecherché à travers le thème de cette 2e édition, selon les organisateurs, est de permettre aux jeunes dessinateurs à illustreren caricature ou en Bande Dessinée, leur vision sur la place de la femme dans le développement de son environnement. Ainsi, à travers des dessins de maliens, selon le communiqué de presse,  le FESCAB II ouvrira la réflexion sur les problèmes auxquels les femmes maliennes sont confrontées tels que les  violences basées sur le genre, leur représentation dans les institutions, la reconnaissance de leur contribution économique ou encore leur participation au dialogue pour la paix.

Pour ce faire, lit-on dans le document de presse, un concours avait été initié par les organisateurs pour détecter les dessinateurs en herbe afin de produire des œuvres dont les meilleures ont été sélectionnées et distinguées.

Ainsi, du 22 au 24 novembre au musée national, plusieurs autres jeunes pépites seront donc  initiées, par de célèbres caricaturistes et Bédéistes maliens, aux métiers de l’art graphique afin de promouvoir leurs talents.

A signaler que la Belgique, reconnue pour son attachement à l’humour et au dessin pour  aborder des thèmes sérieux, est, selon le communiqué de presse, le pays qui appuie depuis deux ans ce festivalpeu connu par le public malien. De quoi a réjouir l’ambassadeur de la Belgique, S.E.M. Andrien Théatre : « Nous sommes donc heureux d’appuyerpour la deuxième édition consécutive une opportunité de mettre ces artistes en lumière» a-t-il lancé, avant d’ajouter : «  surtout les femmes, puisqu’elles sont au cœur de cette deuxième édition ». En effet, selon lui, la bande dessinée est le 9e  art qui permet d’aborder avec légèreté des sujets sensibles. Il a aussi  souligné qu’en Belgique, la Bande Dessinée (BDest unsecteur économique important. «  La moitié des livres édités dans notre pays sont des BD » affirme-t-il.

Pour l’ambassadeur de la Belgique, le Mali a d’autre or à redécouvrir : Il s’agit des dessinateurs et dessinatrices maliens qui  « ont de l’or dans les doigts » a-t-il martelé.

En plus de la Belgique, selon le même communiqué de presse,  d’autres institutions et organisations internationales ont aussi rejoint  le projet du FESCAB cette année. Il s’agit de l’Union-Européenne, l’Allemagne, et l’ONU Femme.       

Boubacar Kanouté

Source: figaromali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct