Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

« Facebookan »: polémique autour d’une équipe pléthorique

Après une longue attente, le gouvernement Boubou a été présenté aux Maliens, ce dimanche 5 mai 2019. Avec un effectif de 38 ministres, cette équipe est passée sous la loupe des internautes qui l’apprécient différemment. Votre Facebookan du jour !

Touré A : « Moi je reste sans voix »

Moi, je reste sans voix ! 38 ministres là où les Maliens sérieux n’attendaient que 18 au maximum !!! Et puis, tous ces revenants qui ont crié pour y être, c’est désolant ! Tiébilé ministre après l’accord qu’il nous a ramené d’Alger et toutes les critiques envers ce régime, la dignité voudrait qu’il ne soit pas au gouvernement. Là, suis très déçu et je pleure à chaudes larmes pour mon pays. Toute cette fanfaronnade de consultation pour le PM d’abord et puis les ministres pour nous ramener des inconscients comme Amion Guindo, dont les bêtises à la FEMAFOOT ne sont toujours pas résolues, quel gâchis.

SOUMANO : « Bon vent à vous ».

Moi, en tant que Malien conscient de la situation de mon pays, tout ce que je peux et tout ce que je vais faire, c’est de prier pour cette équipe gouvernementale pour une bonne mission. Pour moi, le nombre ne veut rien dire. Qu’il travaille pour relever les nombreux défis. Sur le plan sécuritaire, sur le plan économique, sur le plan éducatif, sur le plan religieux, nous attendons mieux. Bon vent à vous.

Bertin Nassir : « Aucun parti n’est lésé »

On a demandé un gouvernement de large ouverture et c’est ce qu’on a avec ce nouveau gouvernement. Les ministres au nombre de 38 reflètent toutes les sensibilités. On peut dire qu’ainsi aucun parti n’est lésé. On ne doit pas tenir compte de l’effectif du moment où on s’attend à un résultat. Les uns et les autres ont maintenant l’occasion de montrer leurs capacités face à la situation du pays.

Adama. DIALLO : « Qu’Allah protège le MALI »

La montagne a accouché d’une souris, a ton l’habitude de dire. Au lieu d’un gouvernement de mission d’au moins 20 membres, vu la situation du Pays, Boubou CISSE avec son gouvernement de large ouverture, créera d’autres problèmes aux Maliens avec les incidences budgétaires engendrées. Qu’Allah protège le MALI.

ArounéZanou : « Un pas en avant, un pas en arrière »

À vrai dire, un peuple de tapage ne mérite qu’un gouvernement de trouillard. Le changement au Mali n’est qu’une marche de caméléon. Un pas en avant, un pas en arrière. Depuis les événements de mars 1991, le Mali est engouffré, étouffé, meurtri et détruit par ses mêmes racailles de coriaces rapaces qui ne songent qu’à détourner et à dilapider les deniers publics. 38 ministères vraiment, c’est trop pour un pays très pauvre et très endetté comme le Mali. 15 ministères suffisent pour nous !

Koniba DIALLO : « Pourtant, j’ai prévenu le PM »

Pourtant, j’ai prévenu le PM qu’un gouvernement de large ouverture est ingérable, car il s’est trop éloigné du Gouvernement de mission. J’ai aussi dit de ne pas prendre les chefs des partis politiques qui ont montré leurs limites dans les gouvernements passés, mais plutôt des jeunes compétents de ces partis. Malheureusement, je n’ai pas été écouté. Quant au jeune Député THIAM, pourquoi il a couru derrière un poste de ministre surtout qu’il a hérité d’un ministère qui est très lourd pour son jeune âge qui doit être occupé par un administrateur ou un juriste.

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct