Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

En hommage à MARTIN LUTHER KING : « Quand il faut lutter sans cesse … NOUS NE POUVONS PLUS ATTENDRE »

Né à Atlanta (Géorgie) le 15 janvier 1929 et mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis (Tennessee), Martin Luther King est un militant pour le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis des Noirs américains, pour la paix et contre la pauvreté. Prix Nobel de la paix 1964, Martin Luther King fut emprisonné en 1963 suite à une manifestation pacifique à Birmingham, Alabama. Il rédigea à cette occasion une lettre qui lui attirera le soutien du président John F. Kennedy. Cette lettre a été largement publiée et est devenue l’un des textes les plus importants pour le mouvement américain des droits civiques. 52 ans après son assassinat, la lettre de Martin Luther King garde encore toutes ses lettres de noblesse de la lutte contre l’oppression de quelle que forme qu’elle soit. En ce mois commémoratif de la disparition du combattant de la liberté, Le Républicain publie un extrait de sa lettre écrit depuis la prison de Birmingham. A lire !

 

L’Oppresseur n’accorde jamais de plein gré la Liberté à l’Opprimé, ce dernier doit la lui revendiquer. Depuis 340 ans, nous revendiquons nos droits civiques, puis constitutionnels, mais, invariablement, l’on nous répond : ATTENDEZ!

“Attendez!” ce mot sonne aux oreilles des Noirs avec une lassante monotonie. En effet, il signifie JAMAIS ! Pour ceux qui n’ont jamais vécu eux-mêmes l’humiliation de la ségrégation raciale, il est apparemment très facile de dire “Attendez!” Mais…

– Quand vous voyez une foule haineuse lyncher par caprice votre père et votre mère, noyer sans aucun motif votre frère et votre sœur;

– Quand vous voyez des policiers pleins de haine, injurier, battre, terroriser et même tuer, vos frères et vos sœurs et ce, sans en courir aucun châtiment ;

– Quand vous constatez  tout à coup que votre langue se fige dans votre gorge lorsque vous essayez d’expliquer à votre fille de six ans pourquoi ELLE ne peut pas aller au parc public profiter des distractions dont on vient de faire la publicité à la télévision, et que vous voyez des larmes dans ses yeux;

– Quand elle apprend que …le parc est fermé aux enfants de couleur et que dans son ciel de gosse commencent à s’amasser les lourds nuages de la conscience de sa propre infériorité, suscitant involontairement la haine des Blancs;

– Quand il vous faut inventer des fables de toutes sortes pour répondre à la question de votre fils de cinq ans ” mais, Père, pourquoi les Blancs sont-ils si mauvais pour les Noirs?”;

– Quand on vous traite de moricaud ou de “toi là-bas” quel que soit votre âge et au lieu de votre nom on dit ” John”;

– Quand on ne dit jamais Mistress en s’adressant à votre femme ou à votre mère;

– Quand votre dignité est toujours brimée par des écriteaux ” Pour Blancs seulement!” et ” Réservé aux Noirs !”;

– Quand en voyageant dans votre pays, vous êtes obligé de dormir blotti dans votre voiture parce qu’aucun motel ne vous laisse entrer;

– Quand on vous pourchasse le jour et qu’on vous fait la chasse la nuit parce que vous êtes un Noir et que par conséquent vous devez vivre dans une anxiété constante et dans la peur de l’avenir;

– Quand il faut lutter sans cesse contre le sentiment humiliant de n’être bon à rien, ALORS on comprend pourquoi NOUS NE POUVONS PLUS ATTENDRE.

SourceLe republicain mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct