Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Emmanuel Macron réagit aux manifestations demandant le retrait de la France du sahel » Les discours que j’ai pu entendre ces dernières semaines sont indignes «

Le président Emmanuel Macron a virulemment répondu à ceux qui réclament le retrait les forces étrangères, dont Barkhane, du Sahel. Selon lui, ces discours sont indignes et servent d’autres intérêts.

Il a rappelé, lors la conférence de presse de clôture du Sommet de clarification de Pau, que la force Barkhane est présente au Mali à la demande du gouvernement pour sa défense et sa sécurité. Pour lui, son pays quittera tout pays dont l’Etat demandera à l’armée française de ne plus être là.  » Notre seul intérêt est la lutte contre le terrorisme, la stabilité et la souveraineté des Etats « , a-t-il déclaré.

En réaction aux manifestants demandant le retrait de Barkhane du Sahel, Emmanuel Macron, visiblement énervé, a lâché :  » Les discours que j’ai pu entendre ces dernières semaines sont indignes « .

Il explique que ces propos sont  » indignes parce qu’ils servent d’autres intérêts, soit les groupements terroristes ou d’autres puissances étrangères qui ont un agenda mercenaire « .

Il s’est réjoui de la réponse apportée par les dirigeants du G5 Sahel à ces critiques et manifestations.  » Ils sont combattus avec beaucoup de fermeté par vos dirigeants que je remercie « , a-t-il indiqué. Il a expliqué que la France n’a pas d’autres intérêts que la sécurité et stabilité des pays du Sahel.

L’issue du Sommet de clarification est que l’Opération Barkhane se poursuivra et sera même renforcée avec l’arrivée de 220 militaires supplémentaires. Une nouvelle Coalition internationale pour le Sahel avec l’Etat-major conjoint G5 SahelFrance, dont la mise en place a été décidée, permettra un  » partage de tout  » et de  » mener des actions militaires ensemble « . De plus, des forces spéciales européennes, baptisées  » Task Force Takuba  » viendront prochainement appuyer les efforts déjà déployés.

Pour le Mali, spécifiquement, les Chefs d’Etat ses sont engagés à accélérer le retour de l’administration et des services publics sur l’ensemble du territoire du Mali.  » Cet effort s’appliquera prioritairement à Kidal « , ont-ils précisé.

Moussa Sayon CAMARA

Source : l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct