Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

École de Djélibougou BCE & Second Cycle II : Des attestations de reconnaissance décernées à des anciens professeurs par leurs élèves

Dans une ambiance des grands jours s’est déroulée le samedi 25 septembre à l’enceinte de l’école de Djélibougou, la cérémonie de remise d’attestations de reconnaissances à onze(11) anciens professeurs pour services rendus à la nation.

Cette initiative salvatrice est l’œuvre des anciens élèves de la promotion (1990-2001) du dit établissement constitué en Amicale des anciens élèves de l’école fondamentale BCE & second cycle II de Djélibougou.

C’était sous la présidence de Hamidou Niane, vice président de l’Amicale des Anciens élèves en présence des autorités administratives et traditionnelles, des religieux, des récipiendaires, du corps enseignants, des camarades de l’Amicale des anciens élèves et invités.

L’objectif selon les initiateurs, vise à favoriser une culture du devoir et de la reconnaissance envers ces valeureux enseignants et professeurs qui ont inculqué des valeurs sures à leurs élèves, plus particulièrement ceux de l’école fondamentale BCE et second cycle II de Djélibougou.

Après une minute de silence observée à la mémoire des anciens élèves et professeurs disparut, le représentant du chef de quartier, Moussa Konaté a formulé des bénédictions et des mots d’encouragement pour cette initiative salutaire des anciens élèves à l’endroit de leurs professeurs émérites.

Le vice Président de l’Amicale des anciens élèves, Hamidou Niane, dans son intervention, a rendu grâce à Allah Soubhana wa Tallah de magnifier ce grand jour de reconnaissance à l’endroit de ces éducateurs enseignants et professeurs qui ont donnés une orientation socio professionnelle à leur carrière et faire d’eux ce qu’ils sont aujourd’hui.

« Les enseignants et professeurs ont joué un rôle important dans le développement de la personne que vous étés devenue et nous ont convaincus de notre potentiel » a soutenu le vice président.

Aussi, le vice-président, Hamidou Niane a déclaré « Malgré les conditions de travail, les enjeux et défis de la profession, le manque de ressources dans les écoles, l’adaptation rapide à des conditions changeantes, les enseignants sont restés fidèles à leur sacerdoce ».

« Conscient du rôle important des enseignants, professeurs dans notre société, de la reconnaissance du mérite une culture multiséculaire, nous, l’Amicale des Anciens Elèves de l’école fondamentale BCE & second cycle II de Djélibougou Koroni avons décidés de décerner un cadeau symbolique constitué d’attestation, un Ciwara et une enveloppe symbolique à chacun de ces valeureux hommes, femmes et pères éducateurs a souligné le vice président.

Cette donation a été rendue possible grâce au soutien de l’Amicale des Anciens élèves de Djélibougou qui sont à travers, l’Amérique, l’Europe, l’Asie, l’Afrique et à Bamako au Mali.
Il a lancé un appel pressant, aux élèves, parents, administrateurs et la population à cultiver cette culture du devoir de reconnaissance envers ces braves hommes et femmes pour leur travail bien fait. Pour sa part, Mohamed Kouma, membre de l’Amical des anciens élèves à donner l’engagement que dans les jours à venir les doléances exprimés par le directeur Seyni Traoré seront pris en compte une fois l’Amicale érigé en association.

Les objectifs assignés seront de réhabiliter les classes, les latrines, équiper l’école en forages et infrastructures scolaires, doter la bibliothèque, soutenir l’éducation à la base en organisant des cours de rattrapages.
Les onze(11) enseignantes et professeurs tous émus, ont félicités l’Amicale des anciens élèves pour ce beau geste qui leur va droit au cœur et formuler des bénédictions.

Selon le témoignage de deux d’entre eux pour leurs rigueur envers les élèves « notre souci c’était votre réussite ce n’est pas de la méchanceté » s’exclame le professeur Théophile Sidibé et le professeur Seydou koita d’ajouter « qui aime bien, châtie bien, cette rigueur qualifié de méchanceté gratuite envers ces élèves était le souci de votre devenir ».

Par ailleurs, la rigueur de certains enseignants et professeurs les ont valu des surnoms comme yiramon et la table sacrée. Amadou Kassambara, anciens élèves de l’école, actuellement directeur d’une école, a témoigné en ces termes, « ces valeureux enseignants dont l’échec de leurs élèves les font mal, une manière d’illustré combien ces enseignants ont le souci du devenir de leurs élèves ». Le bureau de l’Amicale des anciens élèves est constitué de onze(11) membres. Un festin de retrouvaille à meublé la cérémonie.

Alassane Cissé

Source: ÉchosMédias

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct