Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

DR. BOUBOU CISSE A LA RENTREE ANNUELLE DU REAO : “Le secteur privé doit être une éthique en matière d’affaires”

La traditionnelle rentrée annuelle du Réseau de l’entreprise en Afrique de l’ouest (Reao) a eu lieu avec diner débat. Cette rencontre qui est à sa 11ème édition avec pour thème « la bonne gouvernance et responsabilité du secteur privé« .

Le monde des entrepreneurs a répondu massivement à l’invitation du Reao pour échanger avec le conférencier, Thierry Tanoh, ancien ministre ivoirien des Finances, ancien patron de banque. Dans son exposé, il a détaillé l’importance de la bonne gouvernance, car selon lui, pour parler de bonne gouvernance, il faudrait se mettre dans la peau de l’Etat en présentant les grands principes et en répondant sur le secteur privé et sur l’environnement étatique.

A ses dires, « la bonne gouvernance, c’est la capacité du gouvernement à concevoir, formuler et réaliser les actions et à s’acquitter de leurs fonctions d’où certains considèrent que la gestion du secteur public relève de la responsabilité des acteurs de l’Etat. Par ailleurs, la transparence et l’information contribuent à renforcer l’aspect responsabilité. La qualité de la gouvernance est une perceptive de la croissance.

L’Etat et le secteur privé, en termes de gouvernance ont des points communs et des intérêts qui convergent. Avoir une bonne gouvernance au niveau macroéconomique a un impacte du coût de financement pour le secteur privé. Et ce secteur doit être ambitieux en montrant l’exemple« .

La bonne gouvernance économique comprend entre autres les principes de transparence de responsabilité et de non-discrimination, car ces principes sont très importants non seulement pour le secteur public mais aussi pour le secteur privé.

En effet pour une bonne gouvernance, l’économie gagne en stabilité, les institutions sont renforcées et mieux reconnues et c’est un moyen pour lutter contre la pauvreté et la corruption.

Par ailleurs, il n’y a pas de bonne gouvernance si le secteur privé ne joue pas sa partition, en aidant les entreprises à s’acquitter de leurs obligations : le respect scrupuleux des règles de bonne gouvernance et des obligations fiscales, le respect des normes en matière d’environnement et de travail.

Selon Dr. Boubou Cissé, Premier ministre et chef de gouvernement, « la gouvernance est une question de responsabilité sociale de l’entreprise c’est dire que les entreprises doivent avoir la main sur le cœur et être au rendez-vous lorsqu’un Etat a besoin d’elles. Et cette responsabilité est importante quand cet Etat fait des efforts pour un bon fonctionnement de la réussite des différents secteurs. Le gouvernement s’attèle à identifier en mettant en œuvre les réformes nécessaires à l’amélioration continue du climat des affaires dans notre pays. Et le secteur privé doit être une éthique en matière d’affaire et ce qui nous intéresse en tant que gouvernement sont des idées et pratiques que vous nous proposez après vos échanges qui nous aideront à l’amélioration du pays. Sur la loi des finances 2020, plusieurs milliards de nos francs sont destinés à cette demande publique. Mon souhait est que cette appartenance puisse être un gage en matière d’exemplarité« .

Dans son discours de bienvenue, le président du Reao Houd Baby a souligné l’importance du thème de cette soirée en rappelant que les gouvernements et les organisations publiques des entreprises privées doivent impérativement pratiquer la bonne gouvernance et investir dans la transformation morale et techniques des jeunes générations afin de leur rassurer un avenir prometteur.

Cette rentée est célébrée chaque année dans un cadre d’échange constructif, de mobilisation et de sensibilisation autour des thèmes bien définis.

Aïchatou Konaré

Source: mali tribune

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct