Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Diplomatie : Denis Sassou N’Guesso et Pierre Buyoya échangent sur la Libye

Le président de la République du Congo et l’ancien président burundais ont évoqué, le 9 juin à Brazzaville, le rôle que l’Union africaine (UA) pourrait jouer dans le but de favoriser la réconciliation des Libyens ainsi que la tenue des élections dans leur pays d’ici à la fin de l’année.  

« Pour le compte de l’Union africaine, le président Denis Sassou N’Guesso se charge des questions concernant la zone géographique où je travaille : le Sahel, plus particulièrement la Libye. Il était donc normal d’échanger avec lui à ce propos », a fait savoir l’ancien président burundais, Pierre Buyoya, actuellement Haut représentant de l’UA pour le Mali et le Sahel, au sortir de l’audience.

Selon lui, cette rencontre a fait suite à la récente conférence internationale sur la Libye, tenue à Paris. Lors de cette conférence, l’organisation des élections en Libye a été fixée pour décembre 2018. « Nous avons pensé que l’Union africaine devrait aussi prendre un certain nombre d’initiatives pour favoriser la réconciliation qui devrait précéder les élections. Il s’agit notamment de s’entendre sur une Constitution, une loi électorale, un code de conduite pour les élections et d’accepter les résultats qui sortiront des urnes », a poursuivi Pierre Buyoya, soulignant que l’UA doit aider les Libyens à aller de l’avant.

Le Haut représentant de l’UA pour le Mali et le Sahel s’est également exprimé sur l’acquittement de l’ancien vice-président de la République démocratique du Congo, Jean-Pierre Bemba.  « C’est une bonne nouvelle. Il ne faudra pas que ça soit une demi-mesure, que sa libération soit totale, qu’il recouvre tous ses droits », a -t-il dit.

 

Rominique Makaya
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct