Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Commune VI de Bamako : La Mairie prise d’assaut par une foule en colère

Plusieurs manifestants  en colère étaient  rassemblés devant la mairie de la CVI du district de Bamako à Sogoniko, vendredi, 5 Octobre dernier. Raison de cette colère, le limogeage injustifié de 7 maires délégués par le maire communal.

C’est aux environs de 10 h que des manifestants pacifistes, venus très nombreux  de différents quartiers de la Commune VI du district de Bamako, se sont retrouvés devant la mairie principale de la commune VI du district de Bamako. Face aux forces de l’ordre venues sécuriser la mairie contre tout excès,  les manifestants ont exprimé, sur des pancartes, tout leur mécontentement  suite au limogeage de certains maires délégués accusés par la mairie de ladite commune de détournement. Loin de toute idée partisane, les manifestants étaient venus demander toute la lumière sur les vraies raisons de cette affaire.

« Nous voulons juste que lumière soit faite sur cette affaire. Nous ne sommes pas là pour défendre un tel ou tel, nous voulons juste savoir pour quelle raison notre maire délégué a été limogé. S’il est reconnu coupable de ce qu’on lui reproche, il répondra de ces actes et nous resterons derrière la loi. Seulement, nous  ne pouvons plus tolérer ces limogeages anarchiques qui s’installent dans notre mairie. Un maire n’est pas nommé pour être limogé sans explication» nous disait  Ousmane Diakité, un manifestant pro Moise Coulibaly, maire délégué de Magnambougou limogé.

Pour Bourama Doumbia, un autre manifestant, l’actuel maire communal, M. Boubacar Keita, qui a succédé le maire de l’URD,  Aliou Coulibaly, est le seul responsable de cette décision. Tout comme son camarade  Ousmane Diakité, M. Doumbia exige toute explication sur le limogeage du maire délégué de Niamakoro, M. Amadou  Samaké.

« Tout ce que nous voulons en tant société civile et démocrate, c’est des preuves contre notre maire délégué. Et malgré que nous l’aimons, nous resterons du côté de la vérité et de la loi sur cette affaire dans l’intérêt général de notre commune.» nous a-t-il livré dans une interview.

Pour calmer la tension, la mairie a décidé de rencontrer les manifestants ce lundi 8 Octobre. Affaire à suivre.

Boubacar Kanouté.        

 

Source: Figaro Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct