Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CENSURE VOLONTAIRE DES RESEAUX INTERNET : Le Mali dans l’obscurantisme

À la veille de l’apparition des résultats provisoires du second tour de la présidentielle au Mali qui ont été proclamés hier jeudi 16 août 2018 par le Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le Mali était plongé dans une forme de « société close ». Les Maliens interpellent alors la communauté internationale.

Depuis le mercredi soir, les autorités maliennes ont décidé de montrer leur face obscurantiste au peuple malien et à la communauté internationale par la coupure systématique de toute connexion à internet. Cet acte ignoble et irréfléchi est indigne d’un régime qui se dit démocratique. Il est, une fois de plus, la preuve que les autorités maliennes ont complètement cessé de songer aux intérêts du peuple malien pour ne penser qu’à leurs propres intérêts égoïstes et pervers. Des intérêts qui ne peuvent que plonger le pays dans un état « d’anhistoricité » totale.

Les autorités maliennes, à travers cette privation du pays de la connexion internet, ferment les voies du développement du Mali en fermant ainsi sa porte vers l’étranger. Cette coupure impacte gravement sur l’économie nationale, notamment les activités des banques, tous les services et toutes les entreprises en phase avec la modernisation. Cet acte qui se passe sous les regards indifférents de la communauté internationale mérite une interpellation du gouvernement pour violation des droits des citoyens au libre accès aux médias.

Notons que la raison de cette coupure n’est rien d’autre qu’une manière d’empêcher les citoyens maliens de se retrouver et communiquer avec l’extérieur sur les pratiques frauduleuses auxquelles le parti présidentiel s’est adonné lors des scrutins du premier et du second tour. C’est le lieu ici pour nous de rappeler que cette coupure intervenue à la veille de la proclamation des résultats provisoires par le Ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation est un acte qui doit appeler à réfléchir.

Cette pratique obscurantiste de l’État malien vis-à-vis des citoyens a coïncidé avec des faits majeurs en plus de cette proclamation des résultats, notamment la tenue du premier numéro de l’émission du célèbre chroniqueur et activiste malien, Youssouf Mohamed Bathily, intitulée « Grands Dossiers ». Pire, ce sevrage est intervenu pendant que le directeur de campagne de Soumaila Cissé, Tiébilé Dramé, tenait une conférence de presse au Quartier Général du parti, au cours de laquelle l’illustre Tiébilé a fait circuler une vidéo dans laquelle on pouvait voir des nordistes du Mali votant hors bureau de vote pour le candidat IBK. Il a fallu, quelques heures après, que les réseaux sociaux commençaient à s’inonder de cette vidéo pour voir tout le Mali dans un sevrage d’internet de par la volonté d’un régime spécialisé en censure et en coupure de réseaux sociaux.

Les Maliens interpellent la communauté internationale à un règlement rapide de cette violation grave des droits des citoyens. Cette situation n’est pas sans conséquence si nous savons que nous sommes à la veille de la fête de Tabaski, une période où les clients auront besoin d’effectuer des retraits, au sein des banques qui se trouvent hors connexion à cause de cette pratique ignoble.

Fousseni TOGOLA

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct